Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCLAVAGE : MÉMORIAL Acte DONT ACTE

par Joseph Akouissonne 27 Mai 2015, 20:14 Colonialisme France Esclavage Histoire Haïti Guadeloupe Martinique Afrique Réparations

ESCLAVAGE : MÉMORIAL Acte DONT ACTE
ESCLAVAGE : MÉMORIAL Acte DONT ACTE
Par Joseph Akouissonne

Cela coince. Et ça coincera toujours à propos de la traite négrière. L’occident a du mal à reconnaitre, que la déportation de millions d’africains, est un crime contre l’humanité, et un génocide. De combien, sont redevables, les auteurs des génocides et autres crimes contre l’humanité ? Combien payent-ils les victimes, et les descendants des victimes de leur barbarie ? Dès qu’on évoque à juste titre, la question de dédommagement, des descendants de la traite négrière. Certains Français, surtout de droite s’indignent et crient à la repentance. Le Président français, François Hollande, vient de déclarer : « Que la seule dette qui doit être réglée, c’est de faire avancer l’humanité… La dette est uniquement morale… » Conclut-il plus loin. Quand on pense que Bernard Tapie a touché 45 millions pour préjudice moral. Qu’est ce que l’esclavage a avoir avec l’avancement de l’humanité ? La traite négrière était une régression de l’humanité, pour les auteurs du commerce triangulaire.

On oubli, très souvent d’évoquer les 150 millions payés par Haïti, première République noire à la France. Pour dédommager les Békés négriers. Insupportable. Ce sont les proies qui payent les prédateurs négriers. Cette somme aurait pu aider au développement d’Haïti. On ne rappelle pas, non plus souvent que c’est Maximilien de Robespierre qui a aboli l’esclavage. Et que c’est le grand Napoléon, qu’on s’apprête en France, à fêter à grande pompe, au mois de juin quiui a rétabli l’esclavage.


LES SOUFFRANCES DES MARTINIQUAIS, DES GUADELOUPEENS ET DES AFRICAINS
Guadeloupéens et Martiniquais ont, profondément ancré en eux des blessures profondes. Difficile à cicatriser. Le complexe persistant des blancs vis-à-vis des noirs. La justification de l’esclavage, par le racisme anti-Noir. Les inégalités sociales. Une politique sociale coloniale qui ne dit pas son nom. Les autorités françaises, surtout Nicolas Sarkozy et ses amis, ont toujours tenté de démontrer que « …la colonisation c’est une bonne chose, l’esclavage c’est une bonne chose… » Comme le rappelle justement, en réponse à Hollande, Elie Demota syndicaliste Guadeloupéen. Comment peut-on dire que la colonisation, avec sa cohorte de mépris, d’exploitation des Africains et leurs richesses naturelles est une bonne chose. Comment peut ont dire que l’esclavage avec ses millions de déportés africains est une bonne chose ? Comment dédommage-t-on les crimes et les génocides contre l’humanité ? Peut-on n’évoquer qu’un préjudice moral ? On est poussé à penser que, dès qu’il s’agit des Noirs, les déclarations choquantes, et les négations fleurissent. C’est insupportable de voir, que certains blancs ont toujours minimisé les souffrances et les crimes infligés aux Noirs. Les descendants des esclaves ont le droit de réclamer justice. Que cela ne plaise ou non. Ils faut que ces descendants d’esclaves, engagent des actions devant l’O.N.U. l’Union Européenne et l’Union Africaine.
Noirs de tous les continents réveillez- vous !

commentaires

Haut de page