Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

USA. Il y a trente ans, la police US bombardait délibérément un quartier noir de Philadelphia (Telesur)

par Telesur 14 Mai 2015, 04:05 Articles de Sam La Touch USA Philadelphie MOVE Police Racisme Violences policiers

Il y a trente ans, la police US bombardait délibérément un quartier noir de Philadelphia.
Article originel : Lest We Forget. 30 Years Ago Philadelphia Police Bombed a Black Neighborhood 
TeleSur

Traduction SLT
USA. Il y a trente ans, la police US bombardait délibérément un quartier noir de Philadelphia (Telesur)

Cela fait trente ans aujourd'hui, que dans un acte de terrorisme d'Etat, la police de Philadelphie, en Pennsylvanie, a largué des bombes puissantes sur une maison qui a servi de siège de l'organisation MOVE, entraînant la mort de 11 personnes, dont 5 enfants.


La police et les membres de MOVE s'étaient affrontés auparavant, entraînant la mort d'un officier de police en 1978 et l'emprisonnement de neuf membres de l'organisation en raison de leur implication présumée. Cet incident semble mineur en comparaison des événements du 13 mai 1985.

Les fonctionnaires municipaux, les pompiers et la police lourdement armés sont arrivés au siège de l'organisation, une maison fortifiée dans un quartier résidentiel de l'ouest de Philadelphie. La police était venue pour arrêter quatre membres du groupe pour des infractions relativement mineures telles que des violations de libération conditionnelle.

Lorsque les membres - résolument opposés à la police - ont opposé une résistance, la police a répondu avec une brutalité saisissante.

Les pompiers ont tenté de chasser les gens de l'immeuble à l'aide de forces de pompiers en quantité suffisante. Lorsque cela n'a pas fonctionné la police a tiré des gaz lacrymogènes dans le bâtiment avant de tirer des milliers de balles réelles. Aucune de ces actions n'ont réussi. Ce fut alors que le commissaire de police de Philadelphie, George Sambor, a commandé un hélicoptère de la police pour déposer deux bombes sur le toit de la maison.

L'explosion a ravagé le bâtiment et a finalement brûlé environ 60 maisons voisines. Ramona Africa, un des deux survivants, a déclaré que la police a tiré à balles réelles sur des personnes qui tentaient de fuir cet enfer.

Les pompiers sur les lieux ont reçu l'ordre de laisser brûler le bâtiment.

Malgré une commission ordonnée par le maire d'alors Wilson Goode qui a jugé ces actions «déraisonnables», aucun fonctionnaire de la ville ou d'agent de police n'ont jamais été poursuivis. Un grand jury, dirigé par des procureurs favorables à la police, les a libérés de toute implication et de toute responsabilité pénale.

Dans une interview avec The Guardian, Ramona Africa a relié les événements de 1985 aux meurtres des Noirs impliquant des policiers aux États-Unis.

"Le fait est que cela se passe à nouveau aujourd'hui, car les responsables n'ont pas été arrêtés en '85. La seule justice qui peut être faite actuellement est de se rendre compte de quoi ce système est réellement fait", a déclaré Ramona Africa.

USA. Il y a trente ans, la police US bombardait délibérément un quartier noir de Philadelphia (Telesur)

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/05/il-y-a-trente-ans-la-police-us-bombardait-deliberement-un-quartier-de-philadelphia.html

commentaires

Haut de page