Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dictateur Déby a été reçu par le "chef de guerre" à l'Elysée, dans le silence bienveillant des médias français

par Sam La Touch 15 Mai 2015, 21:12 Articles de Sam La Touch France Tchad Françafrique Dictature Idriss Déby François Hollande Fabius Le Drian

Le dictateur Déby a été reçu par le "chef de guerre" à l'Elysée, dans le silence bienveillant des médias français

Le 14 mai 2015, le dictateur tchadien Idriss Déby est passé, comme bon nombre de ses comparses françafricains installés et soutenus par la France, demander un soutien de la part du "chef de guerre"* français à l'Elysée. Selon la Lettre du Continent, le dictateur grand ami des impérial-socialistes au pouvoir, serait venu demander l'aide de son mentor pour défendre son candidat à la Banque Africaine de Développement. Pendant ce temps là, le M.A.E français, Laurent Fabius, a quant à lui été la cheville ouvrière de l’allégement au FMI de plus d’un milliard de dollars de la dette du Tchad . Quant au ministre de la défense français - cité dans un rapport du Sénat comme "ministre de l'Afrique" (rapport "recalé" par Elisabeth Guigou selon le Canard Enchaîné) - il est devenu le porte-parole personnel du dictateur auprès de l’Union européenne sur la question sécuritaire.

Le dictateur tchadien le méritait bien notamment pour l'action de ses tirailleurs engagés au côté des troupes françaises au Mali, en Centrafrique et ailleurs,... pendant qu'il pille son pays depuis près de 25 ans pour les intérêts de son clan et de ses amis français.


Inutile de vous dire que les médias français, dans leur immense majorité, cultivent la loi de l'omerta tout en construisant les plus belles fictions racialistes pour une opinion publique aliénée. Le plus souvent, on vous dira à longueur de JT ou d'articles, que la Françafrique relève d'un temps révolu et que ces pays n'ont pas su gérer le tournant de l'indépendance accordée gracieusement par "l'ancienne puissance coloniale", pendant que l'armée française maintenait au pouvoir en 2008 le dictateur qui en profitait au passage pour assassiner le plus grand opposant politique tchadien porteur des ambitions démocratiques de tout un pays.

* Le terme de "chef de guerre" pour désigner le Président de la République française vient de la presse française.
La Dépêche , 30 avril 2013 Hollande s'est imposé en chef de guerre dès le début de son
mandat

AFP 5 juin 2013 Hollande, chef de guerre, récompensé pour la paix au Mali

commentaires

Haut de page