Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le silence assourdissant des médias au sujet de l'alliance d'Israël et de l'Occident avec Al-Qaïda en Syrie (ICH)

par John Hilley 28 Mai 2015, 21:20 Articles de Sam La Touch Syrie EI Terrorisme Al-Quaïda Al-Nosra Collaboration Israël USA Médias

Le silence assourdissant des médias au sujet de l'alliance d'Israël et de l'Occident avec Al-Qaïda en Syrie (ICH)
Le silence assourdissant des médias au sujet de l'alliance d'Israël et de l'Occident avec Al-Qaïda en Syrie
Par John Hilley
Article originel : Media's Deafening Silence Over West's and Israel's Alliance With al-Qaeda in Syria
Information Clearing House



Traduction SLT 

Les étranges alliances et les stratégies géopolitiques au Moyen-Orient ne semblent jamais surprendre personne. Mais suggérer que l'Occident et Israël sont en liens étroits avec al-Qaïda en Syrie et vous verrez que les gens se montreront incrédules.

Pourtant, deux nouveaux articles essentiels éclairent pleinement cette collusion.

Le premier est du Dr Ahmed Nafeez qui analyse les implications profondes d'un document du Département US de la Defense Intelligence Agency (DIA) qui a récemment été déclassifié. Ahmed note :

"Des puissances soutiennent l'entité Etat islamique (EI)"

Dans une prédiction étonnamment prémonitoire, le document du Pentagone (paru en "2012", NdT) prévoit explicitement la déclaration probable d'un "État islamique par son union avec d'autres organisations terroristes en Irak et la Syrie." Néanmoins, "les pays occidentaux, les pays du Golfe et la Turquie soutiennent les efforts" des «forces d'opposition» syriennes pour "contrôler les régions de l'Est (Hasaka et Der Zor), adjacentes aux provinces irakiennes de l'Ouest (Mossoul et d'Anbar)":

"... Il y a la possibilité d'établir une Principauté déclarée ou non dans l'est de la Syrie (Hasaka et Der Zor), ce qui est exactement ce que les puissances soutenant l'opposition veulent, afin d'isoler le régime syrien, qui est considéré comme une expansion du pouvoir chiite (l'Irak et l'Iran) ".

Le document secret du Pentagone fournit ainsi l'extraordinaire confirmation que la coalition menée par les Etats-Unis combattant actuellement l'EI, avait il y a trois ans salué l'émergence d'une "Principauté salafiste" extrémiste dans la région comme un moyen de saper le pouvoir d'Assad, et bloquer l'expansion stratégique de l'Iran. Fondamentalement, l'Irak est étiqueté comme une partie intégrante de cette "expansion chiite." La création d'une telle "Principauté salafiste" dans l'est de la Syrie, attestée par le document de la DIA, est «exactement» ce que "les puissances soutenant l'opposition [syrienne] veulent ." Ce document a auparavant défini, à plusieurs reprises, ces « puissances soutenantes » comme celles de « l'Occident, des pays du Golfe et de la Turquie». Plus loin, ce document révèle également que les analystes du Pentagone étaient très conscients des risques terribles de cette stratégie, bien que soutenues de toutes façon.

Si seulement «le meilleur» de nos organes de presse avait couvert de telles informations. Le fait que nous n'ayons jamais vu ce genre de révélations à la rubrique de Six O'Clock News de la BBC, ou même de Channel 4 News, (ou des médias traditionnels français, NdT) révèle les raisons pour lesquelles la population est encore plongée dans l'ignorance de la vraie politique, perfide de l'Occident à l'ordre du jour en Syrie et plus généralement au Moyen-Orient.

Deuxièmement, nous constatons le même silence assourdissant des médias sur le rôle particulier d'Israël dans cette alliance, pourtant documentée par la journaliste indépendante Asa Winstanley :

Depuis plusieurs années maintenant, il y a eu des articles de propagande dans la presse israélienne sur la façon dont Israël est censée jouer un rôle purement «humanitaire» dans la guerre syrienne, en traitant les civils puis en les renvoyant dans leur pays. Mais cela est tout simplement de la pure propagande. Si tel était vraiment le cas, Israël traiterait tous les combattants quelque soit leurs appartenances dans la guerre syrienne et en outre, Israël arrêterait tous les présumés miliciens d'al-Qaïda. Mais en réalité, tous les articles confirment que les Israéliens soignent seulement les "rebelles", y compris les miliciens d'al-Qaïda qui mènent l'opposition armée dans cette région de la Syrie (comme d'ailleurs ils le font dans la plupart des pays). La preuve clé qui réfute la ligne de propagande, et révèle l'alliance active entre Israël et Al-Qaïda est que, après les soins reçus, au lieu de les arrêter, les combattants d'Al-Qaïda sont renvoyés pour combattre en Syrie. Il n'y a aucune chance que, si Israël capturait des blessé du Hamas, du Hezbollah ou des combattants iraniens vivant, qu'il les renverrait à Gaza ou en Syrie pour «poursuivre leur chemin», comme un responsable israélien anonyme l'a déclaré.

Winstanley corrobore le rôle de soutien multiple d'Israël, il en va de même des témoignages de personnalités militaires israéliennes et de quelques journalistes de terrain courageux.

Plus de preuves sporadiques sur cette collaboration occulte ont émergé. (Quant aux soi-disant "rebelles modérés" soutenus par l'Occident, il est également intéressant de noter que la récente réélection de M. Netanyahu a été chaleureusement accueillie par des personnalités de l'ASL.) Mais on est encore bien loin de tout révéler sur les mensonges israélo-occidentaux.

Donc, encore une fois, pourquoi, avec toutes ces preuves accumulées, aucun récit majeur ne transparait dans les médias ?

Concernant le black-out médiatique, Winstanley conclut :

Nous pouvons dire de manière sûre que la presse traditionnelle occidentale soutient Israël, et se trouve ainsi très embarrassée de révéler cette scandaleuse collaboration entre Israël et Al-Qaïda en Syrie. Mais il est crucial de comprendre que cela fait partie d'un ensemble plus large dans lequel les alliances atlantistes occidentales avec des acteurs régionaux moralement douteux sont ignorés, minimisés ou déguisés activement par les médias.

Ce qui contribue à maintenir l'illusion que l'Occident mène «le bon combat» au «nom de la civilisation» contre les forces barbares qui contrôlent désormais la moitié de la Syrie et détruisent les berceaux de la culture antique, comme à Palmyre.

L'Etat islamique (EI) et al-Nosra avant ont longtemps constitué une opposition clé anti-Assad en Syrie. Nous avons maintenant la preuve définitive que l'Occident, ses alliés du Golfe, de Turquie et d'Israël ont organisé constamment la promotion et la protection de ces mêmes forces barbares.

Alors que des millions d'innocents en Syrie et en Irak continuent de mourir et de souffrir, la cause principale de ce carnage historique, a à voir avec l'invasion occidentale et belliciste par procuration ; un sujet bien trop sensible et grave pour être traité par les médias traditionnels.

Fait encourageant, ce genre de journalisme indépendant nous aide à mieux cerner ces deux réalités à savoir la criminalité occidentale et ses médias complices. S'il vous plaît aider à diffuser et à soutenir ce nouveau front médiatique.

Le blog de John : http://johnhilley.blogspot.co.uk/

Haut de page