Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon Veteran Today, des Français auraient été arrêtés suite à une tentative d'assassinat contre le Président Bachar al-Assad

par Veteran Today 16 Mai 2015, 21:21 Articles de Sam La Touch Tentative d'assassinat France Syrie Bachar al-Assad Arrestation

Selon Veteran Today, des Français auraient été arrêtés suite à une tentative d'assassinat contre le Président Bachar al-Assad

Avertissement : voici un article de Veteran Today, à prendre avec des pincettes tant ce site diffuse de Hoax. Toutefois en voici une traduction dans le contexte des rumeurs qui circulent deci delà sur le web. Alors info ou intox ? A vous de juger !

Deux ressortissants français ainsi que des Kurdes syriens auraient été arrêtés suite à une tentative d'assassinat de Bachar al Assad, président de la Syrie. Le gouvernement français a déjà pris contact avec Damas via des canaux directs en demandant le retour des personnes arrêtées. Les Français indiquent qu'ils sont prêts à entamer des négociations pour le retour des présumés assassins capturés.

Les conspirateurs présumés auraient collaboré avec une cellule terroriste kurde qui a pénétré dans la maison d'Assad. Les Kurdes auraient posé des explosifs à l'intérieur du palais présidentiel, au sud de Damas. L'attaque n'aurait pas réussi.

Les agents des services français arrêtés, avaient été en Syrie un peu plus tôt dans le cadre d'une force spéciale franco-syrienne sur le terrorisme. Ces deux officiers de renseignement français auraient passé secrètement la frontière vers la Syrie grâce à des miliciens d'Al Nosra au sud de Qalamoun, théâtre d'une intense bataille qui a fait rage pendant des semaines.

Leur précédente visite à Damas plus tôt cette année consistait en une mission secrète au moment où ils avaient accompagné la délégation française le 27 février 2015. La raison officielle de la visite était de prendre des dispositions pour la réouverture de l'ambassade française qui avait été fermée début 2015.

Les responsables syriens parlant anonymement disent que le gouvernement de Damas estime que les assassins feraient partie d'une faction kurde formée à l'intérieur de la Jordani
e. Les explosifs utilisés provenaient de l'armée royale jordanienne.

commentaires

Haut de page