Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sept personnes inculpées pour trafic d’organes destinés à des malades israéliens (ASI)

par Sylvia Cattori 15 Mai 2015, 17:45 Israël Kosovo Trafic d'organes

Sept Israéliens appartenant à un réseau international de trafic d’organes et de greffes illégales au Kosovo, en Azerbaïdjan, au Sri Lanka et en Turquie – organes destinés à des malades israéliens – viennent d’être inculpés à Tel Aviv.

« Un des accusés, Avigad Sandlar, repérait les malades israéliens en vue de leur proposer des organes de personnes vivant au Kosovo, en Azerbaïdjan et au Sri Lanka. Un autre, Boris Wolfman, était chargé de repérer des donneurs potentiels, qui acceptaient de vendre un rein, au Kosovo et en Azerbaïdjan, avant d’étendre ses activités au Sri Lanka et à la Turquie.

Le troisième inculpé, Moshé Harel, sévissait également au Kosovo avec un médecin turc, Yusuf Ercin Sonmez. Leurs deux noms avaient déjà été évoqués lors d’un procès en 2013 pour trafic d’organes au Kosovo mais aucune suite n’avait été donnée. Un autre inculpé, le docteur Zaki Shapira, considéré comme un expert en matière de greffes d’organes, était chef de service pour ce genre d’intervention à l’hôpital Beilinson près de Tel-Aviv jusqu’à ce qu’il prenne sa retraite en 2003.

Les donneurs se voient promettre 15 000 euros

Il faisait partie «intégrante» des activités illégales des autres inculpés au Kosovo, en Azerbaïdjan et au Sri Lanka, a affirmé le ministère. «Il a exploité sa renommée pour aider les autres inculpés en mobilisant des receveurs potentiels, en s’occupant des démarches administratives et en vérifiant la qualité des hôpitaux et des médecins qui effectuaient les greffes», a-t-il ajouté.

En avril 2013, un tribunal européen avait condamné cinq médecins kosovars à des peines allant jusqu’à huit ans de prison pour trafic d’organes au Kosovo. Les donneurs, recrutés en Europe et en Asie centrale, se voyaient promettre 15 000 euros tandis que les receveurs d’organes étaient prêts à débourser jusqu’à 100 000 euros pour une telle intervention. Dans l’acte d’accusation, Moshé Harel avait été présenté comme étant le cerveau d’un réseau de recrutement de donneurs et de receveurs d’organes, alors que Yusuf Ercin Sonmez était soupçonné d’avoir effectué les greffes ». Ceci est le froid compte rendu du quotidien Le Parisien du 13 mai 2015.

Pourquoi des Israéliens sont-ils impliqués de manière récurrente dans des activités criminelles aussi révoltantes que glaçantes, ceci avec, semble-t-il, le consentement tacite du gouvernement israélien ?

Parce qu’en Israël il y a un besoin d’organes plus grand qu’ailleurs du fait qu’il n’y a pas de donateurs, car selon la religion juive les gens croient devoir être enterrés le corps préservé dans son intégralité.

***

Sur cette question épineuse il convient de consulter le rapport du Suisse Dick Marty:

Dick Marty est l’auteur du rapport dénonçant le trafic d’organes conduit, dès 1999, par l’Armée de libération du Kosovo

Sept personnes inculpées pour trafic d’organes destinés à des malades israéliens (ASI)

Kosovo – Traitements inhumains et trafic d’organes

Liens de documents et d’articles, en français, au sujet de l’enquête conduite par de M. Marty

Rapport du 7 janvier 2011

Conference de presse du 16 décembre à Paris

- Compte rendu des débats devant l’Assemblée du 25 janvier 2011

Résolution

Conference de presse du 25 janvier 2011

http://www.france24.com/fr/20110216-rapport-confidentiel-remet-cause-le-soutien-onu

– « Crimes de Premier Ministre« , Le Temps – 16 décembre 2010

– « Hashim Thaçi ou l’art de mêler le crime à la politique« , Le Matin Dimanche -19 décembre 2010

– « Dick Marty, un justicier contre la raison d’Etat »; Le Temps – 24 décembre 2010

– « Thaçi fâche les suisses« , Le Matin – 31 dicembre 2010

– « Trafic d’organes au Kosovo: un rapport accablant », Le Monde Diplomatique – 4 janvier 2011

– « Les années suisses de Hashim Thaçi », Le Temps – 8 janvier 2011

– « L’autre visage du Kosovo« , Le Monde – 17 janvier 2011

– « Il répond aux Kosovars« , Le Matin -19 janvier 2011

– « Les critiques qui me font le plus mal se sont celles qui viennent d’ci »; Le matin Dimanche – 23 janvier 2011

– » Des accusations de trafic d’organes minent la construction du Kosovo« , Le Figaro – 25 janvier 2011

– « La Mafia au pouvoir » (Intervista di Pio Arlachi), RIA Novosti – 14 février 2011

– « Retour sur des crimes longtemps cachés; Au Kosovo, la sale guerre de l’UCK« , Le Monde Diplomatique – 2 mars 2011

– « Unfair to Marty« – Diana Johnstone in London Review of Books » – 3 mars 2010

– « Kosovo: le procès des camps de l’UCK s’est ouvert à Pristina« , Le Courrier des Balkans – 17 mars 2011

- « Jean-Arnault Dérens (interview): L’Union Européenne est bloquée par sa division sur le Kosovo« , Toute l’Europe – 22 mars 2011

- « Crimes de guerre au Kosovo: des témoins sans aucune protection« ; Courrier des Balkans – 25 mars 2011

- « Kosovo: la mission de l’UE veut lever les soupçons sur le trafic d’organes« , Le Monde – 13 avril 2011

- « Trafic d’organes au Kosovo: un nouveau scandale éclate en Allemagne« ,

- « La Serbie dit avoir un témoin du trafic d’organes au Kosovo« , Nouvel Observateur, del 9 septembre 2012

- « Trafic d’organes au Kosovo: l’UE entrave l’enquète (Lavrov« ; in RIA Novosti – 23 janvier 2013

- « Justice borne pour les Balkans« , di Jean Arnault Dérens, in Le Monde Diplomatique – janvier 2013

- « La fausse normalisation et les vrais problèmes d’un Etat à la dérive« , di Veton Surroi, in Le Courrier des Balkans, 10 ottobre 2013

- Kosovo: Jugements contre l’humanité, in: Le Figaro 31 juillet 2014

Haut de page