Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chine et Russie main dans la main pour s’affranchir du dollar (Blog Finance)

par Elisabeth Studer 27 Juin 2015, 21:36 Chine Russie USA Dollar Economie

Voilà qui devrait provoquer l’ire des Etats-Unis : la Russie et la Chine souhaitent toutes deux mettre fin à la suprématie du dollar comme monnaie de réserve et oeuvrent en commun pour ce faire.

Selon le journal turc Yeni Safak, alors que la coopération entre la Russie et la Chine se développe dans différents domaines de l’économie, ces deux pays devraient prochainement se donner pour pour objectif d’en finir avec la domination des Etats-Unis.

Le journal affirme ainsi que dans le cadre d’une première phase, Moscou et Pékin se concentrent à l’heure actuelle sur la coopération financière. Les banques centrales des deux pays viennent ainsi de conclure un accord sur des swaps de devises afin de rendre plus dynamique leur commerce bilatéral en monnaie nationale.

Toujours selon Yeni Safak, Gazprom figure en bonne place dans cette stratégie. Tentant au maximum d’écarter le dollar dans le cadre de ses transactions, le géant gazier russe mène actuellement des négociations en vue utiliser des yuans et/ou des roubles dans le cadre des contrats conclus avec la Chine.

A la mi-juin, la PDG de Gazprom export Elena Bourmistrova a ainsi indiqué que la Russie et la Chine pourraient utiliser leur devise nationale respective pour régler les livraisons de gaz via l’ »itinéraire occidental », le contrat d’achat/vente n’étant toutefois pas encore signé.

Le russe Gazprom et le chinois CNPC (China National Petroleum Corporation) pourraient ainsi régler les livraisons de gaz via l’ »itinéraire occidental » en roubles et en yuans, avait précisé mardi la PDG de Gazprom export.

« Comme le contrat d’achat/vente n’est pas encore signé, la monnaie du financement n’est pas encore choisie. Quoi qu’il en soit, aussi bien Pékin que Moscou sont en négociations avancées sur d’éventuels règlements en yuans et en roubles respectivement », avait alors déclaré Mme Bourmistrova devant les journalistes.

Précisons que le 8 mai dernier, Gazprom et CNPC ont signé le contrat fixant les principales conditions des livraisons de gaz naturel russe en Chine via l’ »itinéraire occidental ». Le document prévoit la livraison en Chine de 30 milliards de mètres cubes de gaz par an, provenant des gisements en Sibérie Occidentale. Ces livraisons devraient être effectuées grâce au gazoduc Altaï.

En privilégiant le yuan par rapport aux devises occidentales, la Russie devrait ainsi permettre de diminuer les risques d’impact des sanctions internationales prises à son encontre compte-tenu de sa politique menée en Ukraine. Moscou et Pékin devraient en tirer partie, une telle stratégie offrant aux deux parties de réduire leur dépendance par rapport à la monnaie américaine.

Rappelons en fin, qu’à la mi-mars, les responsables des devises russes avaient déclaré que l’accord sur l’usage du rouble et du yuan, dans les échanges commerciaux sino-russes, serait appliqué, à partir du 17 mars 2015.
Andreï Shemtov, chef-adjoint du centre des échanges en devises, à Moscou, prévoyait alors que les échanges commerciaux réalisés en rouble et yuan occupent à terme la troisième place, dans le monde.

commentaires

Haut de page