Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France. De l'impact du roman national sur les décisions de politique étrangère du gouvernement socialiste

par Sam La Touch 18 Juin 2015, 12:35 Articles de Sam La Touch Roman national France Impérialisme Colonialisme Gouvernement socialiste Waterloo Belgique

France. De l'impact du roman national sur les décisions de politique étrangère du gouvernement socialiste

"La bataille de Waterloo s'est déroulée le 18 juin 1815. Elle s'est terminée par la victoire décisive de deux armées : celle des alliés, commandée par le duc de Wellington, composée de Britanniques, d'Allemands (contingents du Hanovre, du Brunswick, du Nassau) et de Néerlandais (unités belges et hollandaises) et celle des Prussiens, commandée par le maréchal Blücher ; toutes deux opposées à l'armée française dite Armée du Nord emmenée par l'empereur Napoléon Ier."

France. De l'impact du roman national sur les décisions de politique étrangère du gouvernement socialiste

Le gouvernement socialiste français, en cette journée de commémoration européenne de la bataille de Waterloo, a décidé de boycotter cette journée et n'y a envoyé que son ambassadeur. Aucun représentant du gouvernement français ne sera présent pour commémorer la défaite du Hitler français qui a rétabli l'esclavage, organisé les massacres à caractère génocidaire des populations caraïbéennes qui se son soulevées (notamment en Guadeloupe). Ces populations aspiraient pourtant à bénéficier des lumières de la révolution française qui contrariaient les plans de la bourgeoisie pour lequel l'aigle impérial français roulait. Le führer français qui a semé la mort dans toute l'Europe pendant plus de 10 ans avec des guerres ignobles a donc les faveurs d'un gouvernement qui révèle une sensibilité plus impérialiste que socialiste. Le roman national français trouve sa construction en grande partie dans l'impérialisme napoléonien qui marquera le début de l'ère coloniale et de conquête territoriale. Il influe encore les représentations d'un gouvernement impérial-socialiste qui n'a de socialiste que le nom. C'est ce même gouvernement au nom de cette même France impérialiste et nationaliste (souvent récupérée par les souverainistes) qui a refusé que la Belgique imprime à grand tirage pour l'UE une pièce de 2 euros avec le symbole de la bataille de Waterloo.

Deux cent ans plus tard, le roman national entrave la politique étrangère d'un gouvernement qui a la nostalgie de son Hitler sauce locale dans une Europe loin d'être unie sur le plan du sentiment historique. L'ombre des nationalismes et de Fachoda plane encore.

commentaires

Docteur Duchambay 18/06/2015 20:29

Que d'amalgames : nous parlions des guerres impériales, le sujet de votre article, et vous me répondez sur l'esclavage aux Antilles ; la discussion portait sur Napoléon et, tout aussi curieusement, vous me parlez d'Hitler. Votre argumentaire manque singulièrement de rigueur, pour ne pas dire de sérieux. Comme disait Talleyrand, « tout ce qui est excessif est insignifiant. »

Sam La Touch 01/07/2015 07:29

Insignifiant ?
Des massacres de masse de centaine de milliers de noirs aux Antilles, le rétablissement de l'esclavage et des guerres ignobles qui ont ensanglanté l'Europe. On comprend mieux comment le roman national français s'est systématiquement abreuvé d'un relativisme culturel qui est la négation du projet de la Révolution française sur l'universalité des droits de l'homme.

Docteur Duchambay 18/06/2015 20:29

Que d'amalgames : nous parlions des guerres impériales, le sujet de votre article, et vous me répondez sur l'esclavage aux Antilles ; la discussion portait sur Napoléon et, tout aussi curieusement, vous me parlez d'Hitler. Votre argumentaire manque singulièrement de rigueur, pour ne pas dire de sérieux. Comme disait Talleyrand, « tout ce qui est excessif est insignifiant. »

Docteur Duchambay 18/06/2015 17:37

Je vous offre ce petit complément pour votre gouverne : La paix d'Amiens a été rompue après le retour au pouvoir de William Pitt le Jeune, qui organisa la Troisième Coalition et déclara la guerre à la France (lisez les excellents ouvrages du spécialiste en la matière : Jean Tulard). A bon entendeur...

Sam La Touch 18/06/2015 18:36

Pour votre gouverne, lisez également : Le crime de Napoléon, tant admiré par les impérialo-socialistes et impérialistes tout court :
Le crime de Napoléon (ou comment Napoléon a rétabli l'esclavage et massacré des centaines de milliers de Noirs dans les Antilles) par Claude Ribbe.
http://www.arabesques-editions.com/parutions/articles/200623.html

A bon entendeur ...

Docteur Duchambay 18/06/2015 17:24

Je vous cite : « Le führer français qui a semé la mort dans toute l'Europe pendant plus de 10 ans avec des guerres ignobles...». De toute évidence, vous semblez ignorer un point capital : la Paix d'Amiens (1802), qui aurait pu rétablir la paix en Europe, n'a pas été rompue par Napoléon mais par le Royaume-Uni. Alors, de grâce, plutôt que d'écrire des âneries, pensez à réviser votre histoire. Vous en avez fort besoin !!!

Sam La Touch 18/06/2015 18:32

Réviser c'est bien le terme ! On rappellera aussi que c'est la France et la Grande-Bretagne qui ont déclaré la guerre à Hitler en septembre 1939 et que cela ne justifie en rien les ignominies qu'il a commises par la suite. D'ailleurs Hitler était un grand admirateur de Napoléon, même genre de criminels contre l'humanité !!!

Haut de page