Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libye : la mort de Belmokhtar démentie par ses proches (El-Watan)

par Aziz. M et Mel. M 16 Juin 2015, 17:56 Libye USA Terrorisme Belmokhtar

La Coalition des révolutionnaires d’Adjabiya, alliance de phalanges islamistes armées libyennes, dont Ansar Charia fait partie, a publié il y a quelques heures une liste de ses combattants tués dans la frappe aérienne américaine dans la nuit de samedi à dimanche dernier.

Parmi les noms, ne figure pas celui de Mokhtar Belmokhtar, que le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale donnait pour mort dimanche soir dans un communiqué. Selon les djihadistes, « aucun autre chef (que ceux mentionnés sur la liste)n’a été tué ».

Lundi dans la matinée, des comptes Twitter de djihadistes faisaient état de 7 morts dans les rangs d’Ansar Charia et la page Facebook d’un groupe armé à Adjabiya publiait des photos de corps présentés comme ceux des victimes de l’opération ainsi que les noms des personnes tuées, mais sans aucune référence au leader des Signataires par le Sang.

Les Américains, qui ont tenu depuis le début un discours prudentsur les résultats de l’opération, ont confirmé hier en fin de journée : « Notre première évaluation est que le bombardement avait réussi » (à tuer Belmokhtar). « Nous avons besoin de confirmer que Belmokhtar était bien dans le bâtiment comme nous » a indiqué par ailleurs le responsable de la Défense à l’AFP.

Selon des sources islamistes de la région, en lien avec les djihadistes libyens, l’hypothèse « d’un règlement de comptes entre les groupes armés dans lequel les Américains se seraient retrouvés impliqués malgré eux sur la base de fausses informations n’est pas à exclure ». D’autres informations laissent entendre que les Américains ont voulu frapper Belmokhtar pour faire passer un message aux pays qui voudraient faire du Borgne un « Abu Mohammed al-Joulani(leader de Jabhat al-Nusra) au Sahel » pour contrer l’organisation de l’Etat islamique ». Pour Mohammed Ould Khattatt, rédacteur en chef de l’ANI, l'Agence mauritanienne Nouakchott Information, à laquelle les groupes armés adressent parfois leurs communiqués, « les informations que nous avons nous disent que Belmokhtar n’est pas mort. Si cela avait été le cas, les Signataires par le Sang ou les Mourabitoune auraient tout de suite communiqué. »

Hier, un autre site d’informations mauritanien, Al-Akhbar, a donné hier en fin de journée une toute autre version de l’histoire. Selon ses informations, Mokhtar Belmokhtar se trouvait bien à Adjabiya mais dans « une réunion d’Al-Qaïda dans un jardin de la ville ». « Six Libyens proches de Mokhtar Belmokhtar ont été tués »,affirme-t-il en précisant : « un Tunisien et un Yéménite proches également du chef djihadiste algérien ont été blessés. »

Le porte-parole du Pentagone a précisé que les Etats-Unis avaient « consulté » le gouvernement libyen avant de mener l'attaque. Hier, une source sécuritaire algérienne affirmait à elwatan.com, qu’il n’y avait eu pour l’instant « aucune communication entre Washington et Alger » au sujet de Belmokhtar.

commentaires

Haut de page