Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui dirige la France : les politiques ou les militaires ? Selon Le Canard, la DGSE a tenu la plume des Parlementaires pour l'écriture du projet de loi sur le renseignement.

par Sam La Touch 24 Juin 2015, 19:45 Articles de Sam La Touch France DGSE Militaires Loi sur renseignement François Hollande Valls

Qui dirige la France : les politiques ou les militaires  ?  Selon Le Canard, la DGSE a tenu la plume des Parlementaires pour l'écriture du projet de loi sur le renseignement.

Selon Le Canard Enchaîné, la DGSE a contribué à l'écriture d'un amendement dans le projet de loi sur le renseignement afin "d'obtenir plus de droits et moins de contrôle".

"Si incroyable que cela puisse paraître, l'Elysée et Matignon assurent n'avoir rien vu passer. "Il y a eu un trou dans la raquette !" raconte, d'un ton amer, un conseiller de Hollande. "Nous avons découvert l'histoire après coup", renchérit un proche de Valls. Le 16 juin, comme l'a rapporté Le Monde (21/6), le président de la commission des Lois de l'Assemblée, le socialiste Jean-Jacques Urvoas, a réussi à ajouter en loucedé un paragraphe au projet de loi sur le renseignement pour renforcer les pouvoirs des services et réduire les possibilités de contrôle..." (Le Canard, 24.06.2015, Les barbouzes font la loi).

Et le palmipède de s'interroger sur la complicité d'Hollande et de Valls dans cette réécriture par les barbouzes d'un projet de loi parlementaire sur l'espionnage et le contrôle de la population française.

"...L'affaire apparait beaucoup plus ennuyeuse pour l'Elysée et Matignon. Comment la DGSE, qui dépend directement de l'exécutif, peut-elle se permettre de passer par-dessus son autorité de tutelle pour tenter de "vendre" aux parlementaires les amendements qui lui font plaisir ? Comment imaginer que Bernard Bajolet, patron de la DGSE et ami de Hollande depuis trente ans, puisse ainsi jouer des coups dans son dos ? Quelle que soit la réponse, elle n'est à l'avantage ni du Président ni de son Premier ministre..."


In fine qui dirige quoi ? Serait on tenter de dire. Drôle de démocratie !

Haut de page