Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exécution de Kadhafi : une pétition pour traduire Sarkozy devant un tribunal international (Algérie Patriotique)

par Houari Achouri 25 Juillet 2015, 05:13 Articles de Sam La Touch Libye France Françafrique Kadhafi Sarkozy Crimes contre l'humanité CPI Assassinat

Les Clubs «Penser la France» ont lancé une pétition internationale pour faire passer Nicolas Sarkozy devant la Cour pénale internationale (CPI). Dans un document qu’ils ont adressé à Algeriepatriotique, les initiateurs de la pétition expliquent pourquoi ils militent pour que Nicolas Sarkozy soit jugé par la CPI : il est responsable du chaos libyen, résultat d’une «politique internationale scandaleuse».

Les Clubs «Penser la France» travaillent actuellement à réunir l’ensemble des éléments susceptibles d’être portés à la connaissance du procureur près la CPI. Ils ont décidé de réunir un collectif d’avocats français et étrangers en vue d’étudier un dépôt de plainte devant la Cour. Ils incluent dans cette démarche l’intervention des troupes françaises en Côte d’Ivoire, à l’instigation de Nicolas Sarkozy, rappellent-ils.

Parallèlement, ils vont saisir l’ensemble des parlementaires français d’une demande d’ouverture d’une procédure devant la Haute Cour. Les Clubs «Penser la France» accusent Bernard-Henri Lévy, Henri Gaino, Max Gallo, etc., et Nicolas Sarkozy d’avoir «trahi les valeurs républicaines françaises» et ajoutent que, «pour de misérables calculs politiciens», le Parti socialiste est resté silencieux face à la «véritable entreprise criminelle d’Etat» qu’ont été les bombardements sur les populations civiles en Libye et l’assassinat du chef de l’Etat de ce pays grâce à l’intervention de l’armée française.

Non seulement c’est une honte pour la France, mais, estiment-ils, ces crimes appellent la mise en cause pénale des responsables politiques français. Ils annoncent des initiatives qui seront prises sur Paris dans les prochains jours et prochaines semaines. On sait que de nombreuses révélations publiées dans les médias français ont établi que Sarkozy a mangé dans la main de Kadhafi, et tous les observateurs honnêtes en ont conclu que c’est ce qui explique l’acharnement de l’ancien président français à se débarrasser de ce témoin gênant qu’était le guide libyen.

Une autre explication est donnée par les Clubs «Penser la France»: «depuis la fin des années 90, la France a décidé un alignement total sur les politiques de l’Otan, dessinées à Washington, en renonçant à sa politique – héritée du général de Gaulle – d’équilibre entre sud et nord, est et ouest ; réalité ancienne qui – même différemment – persiste».

Aujourd’hui, constatent les initiateurs de la pétition internationale, «les Français vont devoir payer le prix de ce chaos». Il ne s’agit pas ici du risque de «retour de bâton» à travers les attentats terroristes commis en France par les groupes dont la constitution et les activités ont été encouragées par la politique étrangère française, mais des drames de l’émigration clandestine, ces milliers de personnes qui prennent la mer en direction de l’Europe, à bord de chalutiers, ferries, zodiacs, des embarcations de fortune qui finissent souvent par couler. Selon les organisations humanitaires, 1 600 migrants ont péri en Méditerranée depuis le début de l’année. Ce problème a pris des proportions inquiétantes et a fini par devenir la préoccupation majeure de l’opinion publique française et européenne, après la tragédie survenue en Méditerranée lorsqu’un bateau transportant des centaines de personnes, hommes, femmes et enfants, a coulé à 200 kilomètres au large de l’île italienne de Lampedusa. Ironie de l’histoire : un patrouilleur français est intervenu récemment sur trois embarcations transportant 217 migrants clandestins au large des côtes libyennes pour les sauver du naufrage.

C’est la guerre menée par l’Otan et ses alliés en Libye qui a créé ce problème. Les interventions militaires dans les pays arabes n’ont pas été seulement imbéciles, elles montrent de jour en jour leur caractère criminel. Leurs responsables doivent être jugés comme tels. C’est le sens de la pétition internationale lancée par les Clubs «Penser la France».

commentaires

Ced GlobalChange 28/07/2015 14:39

Je vous invite à signer cette autre demande d'assignation à la CPI de Sarkozy (et Hollande) :

http://syndicatdeluttecontrelesbanques.com

Haut de page