Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'accord turco-étatsunien sur la création d'une "zone tampon" dans les zones conquises par les terroristes vise à balkaniser la Syrie

par Sam La Touch 24 Juillet 2015, 18:46 Articles de Sam La Touch Syrie "Zone tampon" USA Turquie Balkanisation Terrorisme EI Al-Quaïda

L'accord turco-étatsunien sur la création d'une "zone tampon" dans les zones conquises par les terroristes vise à balkaniser la Syrie
Base militaire aérienne turque d'Incirlik
Base militaire aérienne turque d'Incirlik

Dans un contexte où les groupes terroristes soutenus par la Turquie, Israël, l'Occident et les pays du Golfe étaient en train de subir de lourds revers partout en Syrie, les forces US et turques s'unissent pour créer une "zone tampon" en Syrie à la frontière turque.

Au nom de la lutte contre l'épouvantail que constitue l'Etat islamique, un accord conclu entre la Turquie et les Etats-Unis prévoient de constituer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Syrie.

Les dirigeants turcs ont confirmé vendredi qu'un accord avait été atteint, et ont déclaré qu'il permettrait aux Etats-Unis d'utiliser la base aérienne turque d'Incirlik, qui est situé près de la Syrie tandis que des avions et des troupes turques sont entrées en guerre en Syrie.

Le journal turque Hurriyet a déclaré que l'accord prévoit également une zone de 90 kilomètres interdisant l'utilisation de la zone aérienne entre les villes syriennes de Marea et Jarabulus. Cela constitue à n'en pas douter une violation du droit international et du droit syrien à disposer de son territoire. Depuis la guerre de la coalition israélo-étatsunienne en Irak, l'autorité de l'ONU a volé en éclat et a été substituée par celle de l'oncle Sam qui en est le véritable patron.

Le risque est grand de voir les forces US, Turques ainsi que les forces spéciales britanniques et françaises déferler en territoire syrien pour détruire le régime de Bachar al-Assad et le pays syrien.
Ces "zones tampons" constituent une première étape de la balkanisation de la Syrie où les groupes terroristes syriens d'Al-Quaïda (Al-Nosra) liés aux rebelles syriens soutenus par le Royaume-Uni, les Etats-Unis , la France et Israël, pourront proliférer sans que l'armée syrienne puisse intervenir.


L'action d'organiser des "zones tampons" en Syrie a été notamment voulue par les décideurs états-uniens et avait été consignée dans un document datant d'il y a plusieurs mois. Un tel document de politique a été rédigé par le tristement célèbre think-tank étatsunien, Brookings Institution, et est intitulé "Déconstruire la Syrie : Vers une stratégie régionalisée pour un pays confédéral." Ce plan signé et daté visait à diviser, à détruire, puis occuper une nation souveraine située à des milliers de kilomètres des Etats-Unis ; ce qui est un exemple frappant de la façon dont l'impérialisme moderne et durable est dangereux, même au 21e siècle.

Tony Carlucci écrivait fin juin 2015, dans un article intitulé "US To Begin Invasion of Syria" :

"Si Assad était assez fou pour contester ces zones, même si il parvenait à obtenir le retrait des forces spéciales, il serait susceptible de perdre le contrôle de l'espace aérien suite aux représailles des forces extérieures, privant son armée de ses quelques avantages par rapport à l'EI . Ainsi, il serait peu probable qu'il le fasse."

Le remodelage de la Syrie et plus généralement du Moyen-Orient a débuté.

Haut de page