Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Afrique est la mère de l'Humanité (vidéo)

par Sam La Touch 16 Octobre 2015, 06:33 Articles de Sam La Touch Homo sapiens Humanité Afrique Mère

L'Afrique est la mère de l'Humanité (vidéo)

Selon les découvertes scientifiques des dernières décades, l'homme "moderne" descend d'une lignée nommée Homo sapiens qui est née en Afrique, il y a 200.000 ans. Nos caractéristiques génétiques sont relativement stables et peu diversifiées. Il y n'y a que 0,1% de différence génétique entre les différents groupes humains au travers du monde sur les différents continents. Ce qui fait que nous sommes une seule espèce, une seule race et selon les scientifiques descendons d'une communauté africaine initiale d'une dizaine de milliers d'hommes. Le plus ancien lignage humain a été retrouvé chez les Bushmen en Namibie et au Bostwana. Ceux-ci présentant effectivement la plus grande diversité génétique retrouvée au monde, à l'heure actuelle. Alors qu'elle est relativement pauvre dans les peuples du nord. Les Bushmen ont la plus grande diversité génétique car ils auraient conservée la richesse du groupe originel qui n'a pas migré. En fait, les groupes africains qui ont quitté l'Afrique n'ont emporté qu'une poignée du stock des gènes d'origine de la richesse génotypique initiale. Les non-africains sont un sous-ensemble d'un grand ensemble génétique africain dont on retrouve la plus grande richesse au coeur du continent africain. Plus les Africains vont coloniser et migrer sur les autres continents plus ils vont perdre en richesse génétique. Mais les Homo sapiens out of Africa vont hériter des gènes non codants (qui ne s'expriment pas) des hommes de Néanderthal qui avaient migré hors d'Afrique bien avant. La question reste de savoir pourquoi l'homme de Néanderthal qui avait migré hors d'Afrique bien avant a-t-il disparu ?

Enfin la couleur de la peau n'est qu'une adaptation mutationnelle face à des conditions de faible éclairement lors de la migration des populations noires hors d'Afrique. Ces populations sont devenues blanches en l'espace de quelques milliers d'années. Le corps humain s'adapte aux conditions climatiques et météorologiques favorisant des réponses biologiques, génétiques adaptatives aux conditions extérieures transmises au travers des filiations successives. Ainsi face à un stock génétique relativement homogène, on va assister à une diversification croissante de l'expression de ceux-ci en fonction des lieux de migration sur les différents continents.

Voir le documentaire "ADN, Nos Ancetres et nous" de Franck Guerin & Emmanuel Leconte

Résumé : Comment, grâce à la génétique, les chercheurs ont pu remonter le fil de l’histoire de l’humanité jusqu’à son origine. Une fabuleuse épopée scientifique doublée d’une réflexion stimulante sur le genre humain.

Couleur de peau, forme du visage, taille… : nos différences physiques sautent aux yeux. Pourtant, la science a prouvé que deux individus pris au hasard sur la planète présentent un matériel génétique identique à 99,9 %. Si on compare l’homme à la levure, on observe cette fois 30 à 40 % de similitudes entre les génomes. Qui aurait cru que nous étions si proches, génétiquement parlant, d’un banal champignon ? Comme le rappellent les scientifiques, l’explication réside dans l’apparition, il y a près de quatre milliards d’années, de notre ancêtre commun : le premier organisme vivant né dans l’eau des océans. À partir d’études comparatives sur l’ADN, les chercheurs peuvent désormais déterminer à quel moment a eu lieu la divergence entre deux espèces. Mais surtout, ils sont en mesure de retracer, avec une précision impressionnante, l’histoire de l’humanité. Ils ont ainsi établi que la population mondiale descend d’un petit groupe de 10 000 individus, contenant toute la diversité génétique actuelle. Ce groupe ancestral, formé il y a 200 000 ans en Afrique, a colonisé kilomètre par kilomètre l’Asie et l’Europe – où contrairement à ce qu’on pensait, il s’est mélangé avec Neandertal –, puis le reste de la planète et les corps se sont peu à peu différenciés pour s’adapter aux spécificités, notamment climatiques, des nouveaux territoires occupés.

commentaires

Ataviga 14/07/2015 23:48

On est tellement proche que le Multiculturalisme marche à merveille sur le sol européen.

Haut de page