Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Turquie déclare la guerre aux pires ennemis de l'Etat islamique : les Kurdes

par Moon of Alabama 25 Juillet 2015, 21:34 Articles de Sam La Touch Turquie Syrie Guerre EI Kurdes Terrorisme

La Turquie déclare la guerre aux pires ennemis de l'Etat islamique : les Kurdes

La Turquie a rouvert sa guerre contre les Kurdes du PKK en Turquie, en Irak et en Syrie. La police turque a arrêté des centaines de militants kurdes en Turquie et des dizaines sont morts dans les bombardements des avions de combat turcs qui ont attaqué des positions du PKK en Syrie et en Irak. Cette guerre est susceptible de dégénérer et sera longue et sanglante. Elle se fera principalement sur le sol turc. Comment en est on arrivé là ?

La guerre contre la Syrie et le soutien de la Turquie envers les islamistes les plus radicaux qui combattent le gouvernement syrien a changé les relations avec les Kurdes. Il est indéniable que la Turquie ne soutient pas seulement l'armée syrienne libre, mais aussi les affiliés syriens de Jabhat al-Nusra à al-Qaïda et l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. La Turquie est le pays de transit pour les candidats internationaux aux attentats suicides rejoignant ces organisations. Armes, munitions et autres marchandises sont introduites clandestinement en Syrie avec l'aide des services secrets turcs et l'Etat islamique exporte le pétrole vers la Turquie. L'État islamique recrute en Turquie et est soupçonné d'avoir de nombreuses cellules dormantes dans tout le pays.

Lorsque l'État islamique a attaqué les positions kurdes dans le nord de la Syrie à Kobane, les USA sont intervenus en prenant parti pour les Kurdes. La Turquie a été vexée et a bloqué tout soutien envers eux. Les Kurdes de Kobane sont, comme les rebelles kurdes en Turquie, organisés dans le PKK / YPG. Ils veulent une région autonome dans le nord de la Syrie reliant toutes les enclaves kurdes le long de la frontière syrienne turque.

Ankara craint qu'une telle région pourrait être rejointe par les zones kurdes dans le sud-est de la Turquie. Ce serait une menace pour l'Etat turc. La Turquie veut gagner des terres dans sa guerre contre la Syrie mais ne veut pas en perdre. Idleb et Alep en Syrie et Mossoul en Irak sont les régions qu'Erdogan souhaiterait ajouter à son royaume.

Comme les Kurdes en Syrie ainsi qu'en Irak avaient un certain succès dans la lutte contre l'État islamique et ont augmenté leurs territoires, le gouvernement de l'AKP turc a vu ses plans voler en ruine. En outre, l'AKP a perdu en nombre de voix durant les dernières élections en Turquie tandis que le parti HDP kurde, pour la première fois de son histoire, a rejoint le parlement turc. Sans une majorité parlementaire solide, le rêve d'Erdogan de devenir le président tout-puissant sur une grande Turquie, à l'instar de la Turquie ottomane, est terminée.

Pour changer la situation, Erdogan a décidé de rouvrir la guerre contre les Kurdes sous le prétexte de se joindre à la prétendue guerre étatsunienne contre l'Etat islamique.

Le 20 Juillet une bombe a explosé lors d'une réunion de jeunes Kurdes socialistes dans la ville frontière sud de Suruç. Une trentaine de personnes ont été tuées et plus d'une centaine de blessées. La Turquie a immédiatement attribué l'attaque à l'Etat islamique (EI), mais l'EI n'a jamais revendiqué l'attaque. Le parti kurde PKK a immédiatement blâmé l'Etat turc et il a accusé celui-ci de collusion avec l'EI. Le lendemain, le PKK a tué deux policiers turcs en représailles de l'attentat.

L'année dernière, des cassettes audios secrètes ont révélé des conversations entre le Premier ministre turc et le chef des services secrets turcs. Ceux-ci ont planifié une attaque sous faux drapeau contre des cibles turque comme prétexte pour envahir la Syrie. L'hypothèse que la Turquie soit de connivence avec l'État islamique pour attaquer les Kurdes en Turquie est donc tout à fait plausible. L'attaque donne à la Turquie un prétexte au travers de ces combats avec l'Etat islamique, alors qu'en réalité la Turquie compte attaquer les Kurdes qui luttent eux réellement contre l'État islamique.

Source : Moon of Alabama Turkey Launches War On Islamic State's Worst Enemies - The Kurds

Haut de page