Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le "chef de guerre" François Hollande instrumentalise-t-il la menace terroriste en France ?

par Sam La Touch 16 Juillet 2015, 10:15 Articles de Sam La Touch France Terrorisme François Hollande Menace Instrumentalisation

Le "chef de guerre" François Hollande instrumentalise-t-il la menace terroriste en France ?

Avec une connaissance très limitée de la géopolitique du moyen-orient (à moins qu'il s'agisse de l'utilisation du mensonge comme outil de communication politique), le "chef de guerre" est en train d'instrumentaliser le terrorisme à des fins de politique intérieure. Après avoir soutenu le terrorisme en Syrie via l'armement des soit-disant "modérés" et au travers d'une attitude pour le moins ambigüe envers le groupe terroriste d'Al-Nosra, François Hollande tend à installer la peur dans son pays au sujet de présumés actes terroristes. Il a annoncé cette semaine, suivi d'un fort écho médiatique, un projet d'attentat déjoué par les forces de l'ordre alors qu'il avait annoncé dans son entretien du 14 juillet face aux communicants de France 2 et TF1 : «Toutes les semaines, nous arrêtons, nous empêchons, nous prévenons des actes terroristes. Et je ne vais pas faire des conférences de presse pour en informer les Français». Qui plus est, les services de renseignement reprochent au chef de l'Etat français d'avoir annoncé trop tôt cette action préventive de la police, ce qui aurait empêché de mener l'enquête dans les meilleures conditions. Cette brillante arrestation devait être annoncée, en fait, 24 h plus tard par le ministre de l'intérieur.

Comme Bush et Obama, avec la précipitation en plus, Hollande communique à présent sur de présupposés attentats terroristes qui n'ont pas eu lieu mais qui auraient été déjoués par l'armée et les services de renseignements. Histoire de justifier sa loi liberticide et antidémocratique sur le renseignement et de relancer un peu plus l'islamophobie dans un pays qui n'avait pas forcément besoin de cela en ces temps troublés ? L'installation de la peur comme mode de gouvernance au service des militaires et du renseignement ? Histoire de remonter également dans les sondages ?

Alors que trois suspects sont toujours en garde à vue ce jeudi matin dans le cadre d'une enquête sur un attentat qui se préparait pour janvier, l’eurodéputé "Les Républicains" Arnaud Danjean a réagi aux méthodes de communication utilisées par le chef de l’Etat et le gouvernement. "Il n’y a presque pas un jour où les Français n’entendent pas parler de menace terroriste", a-t-il déploré. Cet ancien fonctionnaire de la DGSE préconise de ne pas "en rajouter en disant qu’on déjoue des attentats".

commentaires

Haut de page