Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président du Bundestag a qualifié de génocide le massacre des Hereros et des Namas par les troupes coloniales allemandes en Namibie (Die Zeit)

par Die Zeit 9 Juillet 2015, 19:05 Articles de Sam La Touch Lammert Allemagne Génocide Herero Nama Namibie

Histoire coloniale allemande. Le président du Bundestag, Lammert, a qualifié le massacre des Hereros de génocide
Article originel : Deutsche Kolonialgeschichte. Bundestagspräsident Lammert nennt Massaker an Herero Völkermord
Die Zeit



Traduction SLT
Statue érigée à la grandeur de Guillaume II à Cologne. L’empereur Guillaume II nomma le général Lothar Von Trotha dont la mission fut d'exterminer les Hereros et les Namas ou de les chasser de leur territoire

Statue érigée à la grandeur de Guillaume II à Cologne. L’empereur Guillaume II nomma le général Lothar Von Trotha dont la mission fut d'exterminer les Hereros et les Namas ou de les chasser de leur territoire

Les militants et les politiciens appellent depuis longtemps à la reconnaissance des crimes coloniaux allemands en tant que génocide. Pour la première fois, Lammert a déclaré dans les colonnes du quotidien die Zeit qu'il s'agissait d'un génocide.

Dans le débat sur la politique coloniale allemande en Afrique, le président du Bundestag Norbert Lammert (CDU), a qualifié le massacre des Herero en tant que génocide. Dans un article pour die Zeit le président appelle cette guerre d'extermination contre la population autochtone du Sud-Ouest africain (Südwestafrika), aujourd'hui dénommé Namibie, un "génocide".

Quiconque parle du génocide des Arméniens en 1915 dans l'Empire ottoman, doit aussi connaître les crimes de l'armée allemande dans la décennie qui l'a précédé. "La répression du soulèvement des Herero peut être considérée selon les normes actuelles du droit international, comme un génocide." La guerre des Allemands était une «guerre de race», écrit Lammert. "Non seulement les combats, mais aussi les maladies et les assassinats ciblés et la famine ont fait des dizaines de milliers de victimes Hereros et Namas, mais d'autres sont morts dans des camps de concentration ou de travail forcé."

Pour débattre sur le génocide des Arméniens, Lammert a déclaré que "le gouvernement turc d'aujourd'hui n'est pas responsable de ce qui est arrivé il y a 100 ans." Il en va de même pour l'Allemagne. "Mais comme les Turcs nous sommes responsables de la façon dont nous traitons cette histoire."

Le 9 Juillet, 1915 se termine après 31 ans, la domination coloniale des Allemands sur la Namibie. Il s'agit du chapitre le plus sombre de l'histoire de la colonisation allemande de la Namibie (SüdwestAfrika). Le massacre de dizaines de milliers de Hereros et de Namas s'est déroulé entre 1904 et 1908. La commémoration du génocide des Arméniens dans l'Empire ottoman à la fin du mois d'avril de cette année, a ravivé le débat sur le comportement des Allemands en Namibie.

Les militants et les politiciens ont appelé à une reconnaissance des massacres en tant que génocide. La ligue "un génocide pas interdit !" avait remis ce lundi une pétition au cabinet du président fédéral. Dans ce document, le gouvernement fédéral est appelé à reconnaître officiellement les anciens méfaits (de l'histoire coloniale allemande en Namibie) comme un génocide. La Ligue est dirigée par des militants des droits de l'homme et des associations de victimes. Parmi les signataires de la demande, figure l'ancien ministre du Développement, Heidemarie Wieczorek-Zeul (SPD), Claudia Roth (Parti Vert) et un politicien du Parti de Gauche, Gregor Gysi. La représentante du comité des Namas, Ida Hoffmann, a été déçue que les militants n'aient pas été reçus par le président allemand Joachim Gauck personnellement.

URL de cet article : - http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/07/le-president-du-bundestag-a-qualifie-de-genocide-le-massacre-des-herero-et-des-namas-par-les-troupes-coloniales-allemandes-en-namibi

commentaires

Haut de page