Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Margaret Thatcher a exigé du Royaume-Uni de trouver des moyens pour «déstabiliser» le régime éthiopien durant la famine de 1984 (The Independent)

par The Independent 17 Juillet 2015, 22:26 Articles de Sam La Touch Grande-Bretagne Ethiopie 1984 Famine Thatcher Mengistu

Margaret Thatcher a exigé du Royaume-Uni de trouver des moyens pour «déstabiliser» le régime éthiopien durant la famine de 1984 (The Independent)

Margaret Thatcher a exigé que la Grande-Bretagne trouve des façons pour "déstabiliser" le régime qui a présidé à la désastreuse famine de 1984 en Ethiopie après avoir conclu que l'aide britannique soutenait à tort son gouvernement "particulièrement cruel", selon des rapports inédits.

Un mémo top secret de Downing Street révèle comment l'ancien Premier ministre a souhaité soutenir les rebelles qui combattaient le régime autoritaire de Mengistu Hailé Mariam et suspendre certaines aides envers les Ethiopiens après un an d'opérations d'aide pour soulager la famine qui a tué un million de personnes et inspiré Band Aid et les concerts du live Aid.

Des documents publiés par les Archives nationales de Kew, à l'ouest de Londres, montrent que Mme Thatcher a décidé qu'il était erroné de négocier avec le gouvernement Mengistu, dont les violations des droits humains et les abus ont considérablement aggravé le nombre de morts liés à la famine, et a fustigé le Foreign Office de ne pas avoir pris des mesures énergiques pour lutter contre le régime...

...En deux mémos par son secrétaire privé Charles Powell, il est précisé que le premier ministre a été troublé par l'idée que l'aide britannique n'ait fourni aucune influence géo-politique sur le régime marxiste de Mengistu et a demandé aux fonctionnaires de répondre à la question : "N'est-il pas intrinsèquement déraisonnable de verser des dizaines de millions de livres d'aide dans un pays alors que nous avons aucune portée sérieuse pour influencer son gouvernement particulièrement cruel et répréhensible ?"

Les documents, marqués «top secret et personnel» et limités à seulement deux exemplaires, demandaient au ministre des Affaires étrangères, Geoffrey Howe, de trouver des moyens pour "mettre les Ethiopiens sous pression et même pour les déstabiliser."

M. Powell a ajouté que Mme Tatcher aurait déclaré que "si la conclusion est que nos relations actuelles n'offrent aucune portée positive pour exercer une influence bénéfique et positive" et qu'elle "aimerait avoir une réflexion sérieuse sur la façon dont nous pouvons rendre la vie plus difficile pour le régime éthiopien."

Parmi d'autres suggestions formulées par Mme Thatcher dans le mémo partiellement expurgé, il y était question de chercher de l'aide étatsunienne pour aider les figures de l'opposition à l'intérieur de l'Ethiopie et de persuader alors la Communauté européenne de prendre une ligne plus dure sur les abus en durcissant les droits de douane.

... De hauts diplomates ont versé de l'eau froide sur les suggestions que l'aide secrète aux rebelles en Erythrée, à l'époque encore sous domination du gouvernement d'Addis-Abeba, serait une stratégie sensée.

La réponse, envoyée au nom de M. Howe, déclarait : "Elle conduirait à une stratégie erronée vers la guerre civile en Ethiopie ne ferait qu'augmenter la probabilité d'une nouvelle famine et de la nécessité de poursuivre à grande échelle l'aide humanitaire de l'Occident."

Notant que la situation de famine restait critique, le mémo conclu : «Le ministre des Affaires étrangères partage l'aversion du Premier ministre pour verser l'aide dans un pays dont les politiques sont inadmissibles. Néanmoins, il ne voit pas comment nous pouvons éviter ce qui concerne les considérations humanitaires primordiales ».

L'échange semble avoir abouti à une impasse entre Mme Thatcher et son ministre des Affaires étrangères.

Source : The Independent Margaret Thatcher demanded UK find ways to 'destabilise' Ethiopian regime in power during 1984 famine

commentaires

Haut de page