Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Méfiez-vous de Wikipédia (The Saker)

par Eric Zuesse 17 Juillet 2015, 19:37 Wikipedia CIA Vol MH17 BBC Propagande Médias

«... Nous vivons maintenant dans une culture où les mensonges et les mythes noient la vérité. En d'autres termes: nous vivons dans une dictature. Voilà les USA d'aujourd'hui. Telle est la réalité dans laquelle nous vivons.

Et le plus gros mensonge est : nous ne sommes pas comme ça ! Mais les faits montrent, tristement, que vous êtes comme ça.»

Eric Zuesse

Les articles de Wikipedia sont plus de la propagande que de la narration de faits historiques. Souvent, les sources citées sont trompeuses, voire carrément fausses.

La tragédie du MH17 comme exemple

Le 15 Août 2007, la BBC publiait un gros titre : «La CIA modifie des pages sur Wikipédia», et Jonathan Fildes rapportait: «Un outil en ligne qui prétend révéler l’identité des organismes qui éditent les pages Wikipédia a révélé que la CIA a été impliquée dans l’édition des articles

Autrement dit : quand la CIA n’aime pas, elle peut (et fait) éliminer ou changer des articles sur Wikipédia.

Plus récemment, le 25 juin 2015, une affiche reddit anonyme, un orignal, répertoriée et liée directement à 18 différents bulletins de nouvelles, dans des médias tels que le New York Times, le Washington Post, Telegraph, Mirror, The Guardian et Newsweek, évoquait les modifications qui ont été fournies à Wikipédia non seulement par la CIA, mais par d’autres bureaux du gouvernement des États-Unis, et par les grandes sociétés.

L’information s’ouvrait sur un reportage qui impliquait Wikipédia elle-même:«Le grand manitou pris dans le scandale quitte Wikipédia et défend les modifications monnayées», et dans lequel il était discuté de la corruption de Wikipédia.

La plupart des autres organes de presse évoquent leur inquiétude à propos de modifications, non payées, par les employés à la CIA, les bureaux parlementaires du Congrès US et de Westminster, la DCRI (équivalent français de la CIA américaine), les grandes entreprises, les individus égoïstes, et d’autres.

Un article concerne même un rapport disant qu’une compagnie de radio et télévision russe (VGTRK) a changé une version en langue russe d’une page Wikipédia répertoriant les accidents de l’aviation civile disant que «le vol MH17 a été abattu par des soldats ukrainiens».

Fondamentalement, Wikipédia s’est révélé être un fleuve de l’information qui est pollué par tant de sources autonomes intéressés au point de ne pas être plus fiable que, disons, «leNew York Times, le Washington Post, The Telegraph, Mirror, The Guardian etNewsweek».

Et Wikipédia n’est pas fiable du tout. Par exemple, tout le monde savait en 2002 et 2003 que Saddam Hussein stockait des ADM, armes de destruction massive,parce qu’ils l’avait lu dans des sources comme celles énumérées plus haut. Par conséquent, même lorsque Wikipédia fait des liens avec cette sorte d’articles, il propage des mensonges.

Après tout, le New York Times et le Washington Post ont rapporté mot à mot les mensonges de la Maison Blanche comme si ces mensonges avaient été vérifiés (pas du tout) ; ainsi, la renommée d’un journal n’a rien à voir avec l’honnêteté (l’intégrité et prudence) de ses nouvelles.

La publication mot à mot n’est pas du reportage ; c’est de la propagande, peu importe (malheureusement) la célébrité et la réputation du média qui diffuse. Certains des médias les moins fiables sont les plus prestigieux.

L’avion malaisien en Ukraine

A titre d’exemple: l’article de Wikipédia en langue anglaise sur le crash du 17 juillet 2014 de l’avion malaisien MH17 est un morceau de propagande éhontée produit par le gouvernement américain et ses agents. Les 320 notes de référence en fin d’article (pour l’instant) ignorent les nombreux rapports (la quasi-totalité de la presse non anglo-saxonne) qui présente des preuves que le gouvernement ukrainien a abattu cet avion de ligne.

Parmi les questions importantes qui ne sont même pas soulevées, on trouve : pourquoi a-t-on donné au gouvernement ukrainien un droit de veto sur le rapport final qui sera publié par le quatre pays chargés officiellement de l’enquête sur le MH17 : les Pays-Bas, la Belgique, l’Australie et l’Ukraine ? Pourquoi l’Ukraine a-t-elle même été incluse dans cette équipe pour enquêter sur un crime dans lequel l’un des deux principaux suspects est le gouvernement ukrainien lui-même ?

Pourquoi la présence d’impacts de munitions de 30mm dans le panneau latéral à côté du pilote n’est-elle pas mentionnée dans ce long article de Wikipédia ? (Si ce plan avait été abattu par un missile, comme Wikipédia le suppose, il n’y aurait pas d’impacts de balles – surtout des centaines d’entre elles.)

Pourquoi la première analyse de ce panneau latéral – qui est le meilleur et le plus fiable élément de preuve qui existe sur la façon dont cette catastrophe s’est réellement passée – a-t-il tout simplement été ignoré dans l’article de Wikipédia ? Après tout, l’analyse du panneau latéral a ensuite été confirmée par d’autres indications fiables, également ignorées par l’article.

J’ai modifié certains articles de Wikipédia, mais je ne vais pas modifier celui sur le MH17 : il est trop minutieusement pourri par de mauvaises sources spéculatives ou fausses, de sorte qu’il devrait être entièrement réécrit – et débarrassé de ses preuves bidon – afin de présenter un compte rendu basé sur les meilleures preuves concernant chacun de ses particularités.

L’article de Wikipédia est complètement basé sur la propagande anti-russe ; il pourrait aussi bien avoir été écrit, depuis le début, directement par la CIA (comme dans le cas des armes de destruction massive de Saddam Hussein).

Voici l’article de Wikipedia, de sorte que vous pouvez voir ce que la propagande américaine dit au sujet de l’attentat de MH17.

Voici mon dernier article sur la chute du MH17.

Voici mon article sur la reconstitution la plus complète, basé sur les meilleures preuves connues, du comment, du pourquoi, et de qui a abattu cet avion de ligne.

Le noyau de ma démonstration est le même élément de preuve sur lequel Haisenko avait d’abord appelé l’attention du public : ce panneau latéral. J’accepte, pour l’essentiel, sa reconstitution de la façon dont l’avion est tombé, mais je le complète avec des preuves supplémentaires. Je vous demande de bien vouloir consulter les liens de mon article, pour voir la preuve complètement analysée dans les sources que les liens référencent, partout où vous avez besoin d’informations qui ne sont pas directement abordées dans l’article.

Mes articles présentent beaucoup moins d’éléments de preuve que ne le fait l’article de Wikipédia, parce que je les exclus toutes, sauf les plus fiables, au sujet de chaque détail. Il y a tellement de spéculation qui sont publiées, et tellement de fausses preuves ; mon principe est donc de ne compter que sur l’argument le moins spéculatif qui se réfère uniquement aux éléments de preuve les plus fiables, évidemment non altérés.

C’est ce que l’on est censé faire devant une cour de justice ; c’est la raison pour laquelle les juges sont autorisés à exclure du débat toute preuve qui ne parvient pas à satisfaire aux normes modernes juridiques/judiciaires de l’authenticité et de la fiabilité. C’est la seule façon pour qu’un verdict impartial soit seulement possible. C’est la condition préalable à une approche historique, par opposition à un simple mythe.

Voilà la différence entre mes articles sur la catastrophe du MH17, et les 320 références à partir desquelles l’article de Wikipédia est construit. Et il différencie également mes articles de celui de Wikipédia lui-même sur le sujet, que l’on peut trouver là.

Ce qui est particulièrement indigne sur l’article de Wikipédia est qu’il ne mentionne même pas les impacts de balles de 30 mm dans le panneau latéral – preuves qui est incompatible avec le narratif des États-Unis et de l’Ukraine (repris par Wikipédia), sur la façon dont cet avion a été abattu. (L’article de Wikipédia est plutôt obsédé par un lanceur de missiles Buk – la théorie de l’affaire qui est promue par l’Amérique et le gouvernement ukrainien, et qui est totalement incompatible avec ces impacts de balles. Vous ne recevez pas ces impacts à 10 000 mètres d’altitude, à partir d’un tir au sol !)

Et l’article de Wikipédia ne fait aucune référence à Peter Haisenko, l’ancien brillant pilote de Lufthansa qui a le premier constaté les impacts de balles dans le panneau latéral, et qui a noté qu’il n’y aurait pas des centaines de trous sur l’avion et directement dans le corps du pilote, si la seule chose qui avait abattu cette avion de ligne était les éclats d’un missile tiré depuis le sol.

Ce panneau latéral réduit à néant la théorie américaino-ukrainienne de l’affaire et, bien sûr aussi, l’article de propagande de Wikipédia.

Et pourquoi l’autopsie du pilote n’a-t-elle pas été rendue publique ? Tout le monde a besoin de savoir ce qui était à l’intérieur de ce cadavre. Mais Wikipédia et les médias de masse ne montrent aucun intérêt pour cette question cruciale, là non plus…

Nous ne vivons pas dans une démocratie. Ceci est une dictature. Les médias de masse ne peuvent pas être crus par toute personne intelligente et ouverte d’esprit. Pour trouver la vérité, il faut (malheureusement) enquêter par ses propres moyens et garder à l’esprit que seule la preuve la plus solide et l’argument le moins spéculatif restituent l’histoire authentique, sur quelque sujet que ce soit.

Tout le reste, toute confiance négligente dans les médias de masse, n’est que l’acceptation pure et simple de mensonges et de mythes, qui sont conçus pour manipuler les gens (comme pour l’invasion de l’Irak), au lieu de les informer. Il y a infiniment de bonnes raisons pour se méfier de ces médias-là. Et Wikipédia est aussi manipulé, comme le reste.

Nous vivons maintenant dans une culture où les mensonges et les mythes noient la vérité. En d’autres termes: nous vivons dans une dictature. Voilà les USA d’aujourd’hui. Telle est la réalité dans laquelle nous vivons.

Et le plus gros mensonge est : nous ne sommes pas comme ça ! Mais les faits montrent, tristement, que vous êtes comme ça.

Par Eric Zuesse – Le 9 juillet 2015

Haut de page