Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Françafrique : Simon et ses "démons"

par Sam La Touch 22 Août 2015, 19:54 Articles de Sam La Touch Jean-Marc Simon Sarkozy Côte d'Ivoire France Françafrique Ouattara "Demons"

Françafrique : Simon et ses "démons"

Devenu consultant pour les entreprises françaises en Afrique, Jean-Marc Simom - ancien ambassadeur français en Côte d'Ivoire sous l'ère Gbagbo et homme lige de Sarkozy I - a déclaré sur RFI que quatre ans après la crise post-électorale :

« Mon sentiment est que beaucoup de démons ont été chassés. Je me rends régulièrement en Côte d’Ivoire depuis que j’ai quitté mes fonctions il y a trois et je dois dire qu’à chaque fois je suis surpris, agréablement surpris, par les avancées de ce pays dans tous les domaines. Et je crois que l’on est en droit d’espérer un deuxième miracle ivoirien pour les années qui viennent ». (Koaci.com)



Mais de quel démon parle cet ex-ambassadeur français, homme lige de l'ancien chef de guerre Sarkozy ? S'agit-il du démon du panafricanisme, de la démocratie (rappelons que les élections de 2010 ont été truquées avec la mansuétude de la France et de l'ONU qui a toujours refusé un décompte des voix contrairement en Haïti ; on a aussi l'exemple des élections présidentielles US de 2000 entre Bush et Gore), d'une Afrique indépendante, des communautés pro-Gbagbo ( et de ceux qui veulent la justice) qui ont subi l'épuration ethnique et les massacres à caractère génocidaire commis à Duékoué par les forces de Ouattara soutenues par ailleurs par l'armée française ? Il est évident que pour les hommes des réseaux françafricains, la Côte d'Ivoire est devenue un eldorado pour le néocolonialisme français et ses entreprises. Un eldorado qui pourtant aurait même été critiqué par le très manichéen Jean-Marc Simon. Ce dernier aurait écrit un rapport critiquant le régime Ouattara mis en place par Sarkozy et son armée. Mais selon l'ex-ambassadeur de France, il ne s'agit que de rumeurs qu'il dément fermement :

« J’ai vu comme vous ce document, je crois qu’il n’aura échappé à personne qu’il s’agit d’un faux grossier. D’abord parce que l’Etat ne fonctionne pas de cette manière. Les particuliers ne font pas de note à la DGSE et la DGSE ne les publie pas et puis d’autre part chacun, vous l’avez dit vous-même, connaît ma relation de proximité et l’admiration que j’ai pour le président Ouattara. Donc ce sont des méthodes que je qualifierais de crapuleuses et qui mériteraient probablement des actions en justice parce que la désinformation, le mensonge, c’est tout de même assez scandaleux, je dois dire. A ma connaissance, elle n’existe pas, je n’en ai jamais entendu parler, pour ma part » (Koaci.com)

Nous voilà rassuré. Pour avoir une autre vision des choses, on peut aussi se tourner vers ce reportage de la télévision italienne, la RAI 3, qui montre une autre version que celle rapportée par les médias françafricains. Où l'on pourrait finir par penser que les démons ne sont pas forcément ceux auxquels on pense.

commentaires

Haut de page