Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le "chef de guerre" François Hollande veut "neutraliser" Assad (video)

par Sam La Touch 26 Août 2015, 00:57 Articles de Sam La Touch Syrie Assad "Neutralisation" François Hollande Impérialisme

«Un dialogue peut être engagé, faut-il en fixer les conditions. La première, c’est la neutralisation de Bachar al Assad. La seconde, c’est d’offrir des garanties solides à toutes les forces de l’opposition modérée, notamment sunnites et kurdes, et de préserver les structures étatiques et l’unité de la Syrie».Déclaration de François Hollande à la conférence des ambassadeurs le 25 aout 2015.

Sous l'emprise des réseaux atlantistes et israéliens, le "chef de guerre" français qui fait la guerre en Syrie sans que le Parlement n'en soit informé a continué à demander la "neutralisation" d'Assad ce qui signifie son élimination physique ou au minimum son renversement du pouvoir. La rhétorique guerrière d'Hollande ressemblant à s'y méprendre à celle de Sarkozy en Libye et pose la question de la responsabilité de François Hollande dans la guerre en Syrie de par son soutien direct et indirect aux factions terroristes qui opèrent en Syrie que n'ont pas manqué de lui rappeler des députés de l'ex-UMP. Cela pose également la question d'une responsabilité pénale devant la justice internationale du gouvernement français de par les ambiguïtés du soutien multiforme de ce gouvernement socialiste aux rebelles "modérés" et extrémistes qui déstabilisent la Syrie. On pourra se retourner vers les déclarations du M.A.E jugeant en 2012 "qu'Al-Nosra faisait du bon boulot". Information révélée par le Monde en son temps.
Hollande semble de plus en plus s'aligner sur les positions israéliennes et turques les plus radicales de concert avec son ministre des Affaires étrangères.

Selon l'AFP, la partie syrienne a déclaré que les propos du président français «constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures et montrent que la France contribue à verser le sang syrien». «Le gouvernement français doit savoir (...) que tant qu’il maintiendra ces positions, nous n’accepterons aucun rôle de la France dans une solution politique», a-t-on ajouté de même source.

Le président Assad dans une interview retentissante sur France 2 avait déjà lui aussi accusé Hollande de soutenir Al-QuaÏda (alias Al-Nosra) en Syrie.

commentaires

Haut de page