Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pire cauchemar des Etats-Unis : le rapprochement entre la Russie et la Chine

par The National Interest 28 Août 2015, 04:20 Articles de Sam La Touch Chine Russie USA Geostrategie Ordre mondial

Le pire cauchemar des Etats-Unis : le rapprochement entre la Russie et la Chine

Ce fut un coup d'éclat en 1971, quand Nixon et Kissinger ont profité des craintes de la Chine envers l'URSS pour créer une ouverture historique des Etats-Unis en Chine. Ce succès géopolitique étatsunien a créé un triangle stratégique avec les Etats-Unis en divisant les deux régimes communistes. A présent, malgré le manque d'intérêt aux États-Unis, les tensions avec la Russie se traduisent par l'affaiblissement du pouvoir de Washington, avec des implications risquées pour l'ordre mondial : les relations sino-russes sont plus resserrées qu'elles n'ont jamais été depuis cinquante ans, leur donnant la possibilité de remodeler l'ordre mondial à leur façon.

Alors que la logique stratégique de Kissinger consistait à obtenir de meilleure relation des Etats-Unis avec Moscou et Pékin que ce que ces deux pays avaient l'un envers l'autre. Il en ressort à présent que la Chine en ressortira vainqueur alors que les tensions augmentent entre Washington et Moscou. Bien qu'il existe entre la Russie et la Chine une crainte du fait de leurs différences historiques, de leurs peurs "raciales" et de leur concurrence géopolitique, la nouvelle alliance sino-russe pourrait être plus qu'un simple mariage de convenance ce qui est difficilement acceptable par l'élite politique à Washington dans ses orientations de politique étrangère.

Les sanctions des États-Unis contre la Russie de Poutine ont poussé Moscou à regarder vers l'Asie, en particulier vers la Chine, même si cela signifie un affaiblissement de Moscou qui devient par là-même un partenaire plus affaibli. L'avenir énergétique de la Russie à long terme se trouve en Asie, et près d'un demi billion de dollars issu des accords sur le gaz et le pétrole avec la Chine va renforcer l'économie russe affaiblie. La Chine gagne un précieux partenaire au lieu d'un futur rival pour la stabilisation et la modernisation de l'Eurasie, que la Chine voit de plus en plus comme indispensable à son développement économique. La nouvelle direction entreprise par la Chine vers l'ouest en Eurasie cherche à transformer sa vulnérabilité - avec une frontière avec quatorze nations - en un atout stratégique. Ensemble, ils cherchent à réaliser la vision de MacKinder d'un centre eurasien pacifié, à l'exception possible de l'Inde. (Le géostratège britannique, Mc Kinder, avait pour devise : « qui tient l’Europe orientale tient le heartland (Eurasie), qui tient le heartland domine l’île mondiale, qui domine l’île mondiale domine le monde », ndlr).

Un partenariat réussi en Eurasie - stimulant les perspectives économiques en mettant en place des infrastructures et en entravant l'extrémisme qui menace les régimes autoritaires de Moscou et de Pékin et en Asie centrale - soulignerait le succès du modèle non-occidentale de capitalisme autoritaire centré sur l'État. Non seulement la région, mais aussi l'Afrique et l'Amérique latine, où la Chine a déjà fait des incursions de part ses investissement importants, doivent forcément y prêter attention...

Source : The National Interest America's Worst Nightmare: Russia and China Are Getting Closer

commentaires

Haut de page