Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Namibie - 11 août 1904 : Bataille de Waterberg et début du génocide Herero (Documentaire Afro)

par Documentaire Afro 29 Août 2015, 08:24 Namibie Allemagne Herero Nama Génocide Articles de Sam La Touch

Les Documentaires Afros / "Afro-Documentaries" reviennent sur le conflit qui marqua le commencement du génocide de la population Herero. Menée dans le cadre de la guerre qui opposa les Hereros – ainsi que leurs alliés Namaquas – aux Allemands, la bataille de Waterberg marqua un tournant décisif qui pesa lourdement sur la suite des événements, et le sort des Hereros.

L’Allemagne entreprit la colonisation de l’actuelle Namibie, qu’elle baptisa Sud-Ouest africain, dès 1884. Le Sud-Ouest africain devint une colonie de peuplement avec l’installation d’Allemands en 1903. Ceux-ci s’installèrent sur des terres qui avaient, au préalable, été spoliées aux Autochtones dont les Hereros ; un peuple de nomades et de pasteurs présents depuis le XVIIe siècle. Les Hereros se soulevèrent face à l’occupation allemande avec à leur tête Samuel Maharero. Dans un premier temps les Hereros remportèrent plusieurs victoires, grâce à leur connaissance du terrain et au soutien des Namaquas. Mais la donne changea lorsque l’Allemagne envoya 14 000 soldats supplémentaires. Le 11 août 1904, les troupes Hereros furent défaites par l’armée allemande, qui était alors dirigée par le lieutenant-général Lothar von Trotha, à Waterberg. Celui-ci ordonna à ses troupes de poursuivre les Hereros dans le désert afin de les empêcher d’organiser une riposte et de les priver d’accès aux pâturages ainsi qu’aux points d’eau. On estime que des milliers de Hereros perdirent la vie durant cette campagne, préfigurant ainsi le génocide qui débuta quelques mois plus tard, suite à l’ordre d’extermination émit par Von Trotha le 2 octobre 1904. Le génocide des Hereros se déroula entre 1904 et 1911, et fit entre 25 000 et 65 000 morts.

En 2004, l’Allemagne prévoyait de présenter des excuses officielles pour le génocide des Hereros, dont la bataille de Waterberg est aujourd’hui considérée comme la première étape, et des négociations en vue de réparations furent envisagées. Coup de théâtre en 2012 : le parlement allemand se rétracte et refuse à qualifier l’extermination des Hereros de "génocide". Des associations afro-allemandes continuent toutefois de militer pour obtenir une reconnaissance du terme "génocide".

August 11, 1904 : Battle of Waterberg and beginning of Herero massacre. The "Afro-Documentaries" page returns on the battle which starts the Herero’s genocide in Africa.

Conducted as part of the war between the Herero - and their allies Namaqua and the Germans, the Battle of Waterberg was decisive for the fate of the Herero thereafter.

Germany began the colonization of current Namibia, named South West Africa, in 1884. The South West Africa became a settlement with the installation of Germans in 1903. These settled on land that had, previously, been dispossessed to the indigenous whose Hereros, a nomadic and pastors people present since the seventeenth century. The Hereros rebelled against the German occupation headed by Samuel Maharero. Initially the Herero won several victories, thanks to their knowledge of the terrain and the support of the Namaqua. But things changed when Germany sent 14,000 additional troops. On 11 August 1904, the Herero troops were defeated by the German army, then led by Lieutenant-General Lothar von Trotha, in Waterberg. Von Trotha ordered his troops to pursue the Hereros into the desert in order to prevent them from organizing a response and to deprive them of access to paturelands and waterholes.

It is estimated that thousands of Hereros were killed during this campaign. Foreshadowing the genocide that began a few months later, following the extermination order issued by Von Trotha on October 2, 1904. Genocide took place from 1904 to 1911 and between 25,000 and 65,000 people were killed. In 2004, Germany tried to express an official apology for the genocide of the Hereros and discussions were initiated for reparations. But, despite this situation, the german parliament made a step back in 2012 and was reluctant to call the Hereros massacre a "genocide". Some African-German non-profit organization still struggle to obtain official adoption of the term.

https://www.facebook.com/DocsAfros/

commentaires

Haut de page