Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sergueï Lavrov: l’Occident tente de regagner sa domination passée par la force (Russia Today)

par Russia Today 25 Août 2015, 08:43 Lavrov Occident Impérialisme

Dans une intervention lors d’un forum pour la jeunesse, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a répondu à plusieurs questions concernant la fin de la domination de l’Occident, les sanctions antirusses et la situation en Ukraine.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov estime que l’une des raisons du chaos qui persiste dans les relations internationales provient de la répugnance de l’Occident à réaliser que le temps de sa domination est terminé. «Nous observons des tentatives de sauvegarder cette domination de façon artificielle, y compris en exerçant des pressions sur d’autres pays, par des sanctions et l’utilisation de la force militaire», a-t-il expliqué en critiquant les actions entreprises actuellement par l’Europe et les Etats-Unis.

Mais, selon lui, on arrive à la fin de l’époque où les idées et les valeurs culturelles occidentales dominaient dans le monde. Dorénavant il y a de nouveaux centres puissants qui se créent, par exemple dans la région Pacifique, même si c’est un processus assez long.

L’un des moyens du maintien artificiel de la domination occidentale est l’imposition de sanctions contre les autres pays, souligne Lavrov. Mais il ne faut pas s’attendre à la levée des sanctions dans un avenir proche. Selon lui, c’est à cause de «l’interprétation intéressante des accords et des propres décisions» des partenaires occidentaux.

La même chose se passe avec les accords de Minsk, estime Lavrov, car quelques hommes politiques occidentaux déclarent qu’ils lèveront les sanctions une fois que les accords mis en œuvre de la façon dont l’Occident les comprend. Mais, selon le chef de la diplomatie russe, ils agissent de façon fourbe : «Je les regarde de façon compatissante : soit ils me disent des mensonges au visage, soit ils ne comprennent rien à la politique», a noté le ministre.

Dans le même temps, la Russie, d’après Sergueï Lavrov, est prête à aider l’Europe à faire face à l’afflux de migrants qui cause tant de problèmes à l’Union Européenne, même si ce problème ne touche pas Moscou. Mais, à son tour, la Russie attend de la part de l’Europe que ses partenaires occidentaux coopèrent avec elle de manière constructive sur d’autres questions.

commentaires

Haut de page