Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

San Francisco. Un homme noir unijambiste maltraité par la police (video)

par Sam La Touch 19 Août 2015, 14:27 Articles de Sam La Touch USA Police Racisme Violences policieres

L'écrivaine La Bouvier a rapporté qu'elle avait vu 14 policiers de San Francisco maltraiter un homme noir unijambiste et sans-abri devant le siège de Twitter.

Dans un article pour Medium, LaBouvier explique qu'elle a enregistré l'incident le 4 août lors d'une visite au siège de Twitter.

Des témoins ont déclaré que la police a été appelée parce que l'homme agitait des «bâtons», qui se révélèrent ultérieurement être ses béquilles.

La Vidéo de l'incident commence avec l'homme sans-abri pressé au sol par un certain nombre de policiers. Comme l'homme se débat, il devient clair qu'il porte une prothèse de jambe.

"Il est souvent tordu et en arrière dans la vidéo", a noté LaBouvier. "Un agent peut être vu pendant 5 secondes en train de piétiner sur la prothèse de jambe de l'homme. Dans des efforts supplémentaires pour maîtriser l'homme déjà au sol avec quatre policiers déjà sur lui..."

"Ces incidents sont si quotidiens, si banal, qu'ils ne méritent pas même une mention dans la transmission dans une chaîne d'information locale. Ce qui veut dire que le harcèlement est quotidien". "Oui, c'est du profilage racial. Oui, c'est du racisme. Oui, c'est l'inégalité. Ceci est un héritage étatsunien." a déclaré LaBouvier.

Source : Medium
San Francisco. Un homme noir unijambiste maltraité par la police (video)

En savoir plus : 14 policiers pour interpeller un sans-abri «armé» de béquilles à San Francisco

«Je n’arrive pas à comprendre du tout pourquoi autant d’officiers ont été mobilisés pour quelqu’un qui est handicapé. C’est une indication claire de nos problèmes d’entraînement qui ne nous préparent pas à réagir dans une situation qu’il est apparemment facile de résoudre», a estimé Michael Wood, ex-policier.

Selon l’ex-policier, le problème est lié avec toute la culture de la mise en application des lois dans la société étatsunienne, où les policiers ont pris l’habitude de croire qu’il ne sont «pas comme les autres».

commentaires

Haut de page