Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Air France condamné à 156 000 euros pour discrimination raciale (Oeil d'Afrique)

par Naima Ounane 17 Septembre 2015, 02:54 Air France Discrimination Condamnation France

Mohamed est salarié de cette compagnie aérienne depuis 1997, il officiait à l'époque en qualité de mécanicien révision moteur, il évolue au sein de cette société par le biais de formation. Depuis 2003, il est au poste d'expert méthode-management de projets au sein de la direction qualité sécurité-environnement et développement durable d'Air France. Cette fonction qu'il exerce depuis douze années aurait du lui conférer le statut de cadre et un salaire y correspondant.

Mohamed est le seul de son équipe à être d'origine étrangère ainsi que le seul à ne pas avoir obtenu le statut de cadre. Il se considère victime de discrimination d'une part pour ses origines maghrébines et pour ses activités syndicales. Il a détenu différents mandats, au comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). A cet effet, il avait renvoyé Air France aux prudhommes à deux reprises en 2008 et en 2009. C'est deux plaintes lui sont revenus injustifiés.

136 244 euros de rattrapage de rémunération

L'affaire envoyé à la cour d'Appel de Paris en 2013 qui a arrêté son verdict le 4 septembre et condamne le groupe Air France à verser à Mohamed 156 000 euros d'indemnités, dont 136 244 euros de rattrapage de rémunération, et l'obligation de réviser le salaire de ce dernier à hauteur de celui d'un cadre

L'avocat de la victime a déclaré « Mohamed a bien fait l'objet d'une inégalité de traitement à raison de son origine étrangère et/ou de son engagement syndical ». « La Cour estime que peu importe la cause de la discrimination, à partir du moment où Air France n'est pas capable de justifier l'inégalité de traitement » propos rapporté par l'Express.

Air France n'acquiesse pas le verdict et se pourvoit en cassation, selon la déclaration de la direction de la compagnie aérienne interrogé par l'Express « Toutes les décisions avaient auparavant été rendues en faveur d'Air France. Cet arrêt n'est pas définitif ».

Naima Ounane

commentaires

Haut de page