Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Drame de La Mina : l'Iran exige des "excuses" de l'Arabie saoudite. Le ministre saoudien du Hadj destitué.

par Sam La Touch 27 Septembre 2015, 11:20 La Mecque La Mina Iran Arabie Saoudite Articles de Sam La Touch

Drame de La Mina : l'Iran exige des "excuses" de l'Arabie saoudite. Le ministre saoudien du Hadj destitué.

Depuis la bousculade mortelle de La Mina où tour à tour l'Arabie saoudite a mis en cause les "pèlerins Africains" puis les "pèlerins iraniens" parce qu'ils étaient les plus nombreux à avoir été pris dans la nasse et donc en nombre de victimes, la tension ne cesse de monter entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

Selon l'AFP, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a demandé dimanche à l'Arabie Saoudite de présenter des "excuses" après le drame de la Mecque qui a fait des centaines de morts jeudi, dont au moins 140 Iraniens selon un dernier bilan publié à Téhéran.

"Les dirigeants saoudiens, au lieu de renvoyer la balle, devraient présenter des excuses à la communauté islamique et aux familles endeuillées, accepter leur responsabilité dans ce terrible accident et remplir leurs obligations", a déclaré le numéro un iranien, dans des déclarations rapportées par l'agence de presse officielle Irna. (AFP Iran: l'ayatollah Khamenei exige des "excuses" de Ryad après le drame de la Mecque).

Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a dénoncé le comportement du gouvernement saoudien lors du drame de la Mina, mettant clairement en cause le gouvernement saoudien : « Les rapports montrent que le gouvernement saoudien est le vrai coupable de l’incident de Mina car cela s’est produit en raison de leur incurie dans la gestion des cérémonies du Hadj »

Selon le quotidien libanais Al Diyar, la bousculade a été déclenchée par l'arrivée sur la scène d'un grand convoi militarisé transportant le vice-prince de la Couronne âgé de 30 ans, qui est également ministre de la Défense du pays.

« Le grand convoi de Mohammad ben Salman Al Saoud, fils du roi et vice-prince héritier, qui était escorté par plus de 350 agents de sécurité, 200 de l'armée et 150 de la police, roulait à toute allure sur la route pour se frayer un chemin parmi les pèlerins qui allaient vers le site du rituel de la 'lapidation du diable', provoquant la panique chez les millions de pèlerins qui se promenaient dans la direction opposée et a causé la bousculade », a rapporté le journal. Ces informations avaient été reprises par l'agence iranienne de presse, Fars News Agency.

Des témoins rescapés font état de la fermeture de voies d'accès au site de la lapidation de La Mina avant la survenue du drame tandis que d'autres évoquent la non prise en compte par les autorités saoudiennes du trop grand nombre de pèlerins sur le site deux heures avant le drame.


Suite aux protestations internationales, le monarque de l’Arabie saoudite a destitué le ministre du Hadj et cinq autres responsables de ce ministère.

commentaires

Haut de page