Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'intervention aérienne française aurait-elle pour but de défendre la "zone tampon" turco-étasunienne en Syrie ?

par Sam La Touch 15 Septembre 2015, 22:48 François Hollande Syrie "zone tampon" France Bombardements USA Turquie Terrorisme Collaboration

L'intervention aérienne française aurait-elle pour but de défendre la "zone tampon" turco-étasunienne en Syrie ?

Au moment, où le "chef de guerre" français a annoncé en direct d'une conférence de presse avec le président du Nigeria (en proie à Boko Haram) qu'il allait lancé la cavalerie aérienne française sur la Syrie au prétexte de lutter contre l'Etat islamique, on apprenait que la Turquie consolidait ses pions terroristes pour renforcer la "zone tampon" en territoire syrien voulue par les Etats-Unis.

(La Turquie s’apprête à saisir des zones tampon en Syrie avec l’aide des Etats-Unis (WSWS) ). Le plan de la Brooklin étatsunien avait été révélé en juin 2015 par Carlucci avant même que les Etats-Unis décident à la mi-juillet avec l'aide de la Turquie d'établir une "no-fly zone" en Syrie: Ce plan s'intitulait : "Déconstruire la Syrie : Vers une stratégie régionalisée pour un pays confédéral."


En effet, selon Fars News Agency, le chef des terroristes d'Ahrar al-Sham fidèles aux forces atlantistes et otanesques aurait été remplacé par les services de renseignement turque par un chef plus favorable à la création d'une "zone tampon".

Mohaned al-Masri Aka Abou Yehia al-Hamawi a été nommé nouveau chef de Ahrar al-Sham la semaine dernière pour remplacer Hashim al-Sheikh Abu Jaber Aka.

"Abou Yahia a des relations étroites avec l'agence de renseignement de la Turquie en raison de des liens de Ahrar Al-Sham avec l'agence depuis les années 1990," a déclaré une source bien informée au journal libanais Al-Safir, mardi.

"La Turquie avait besoin d'un partenaire de confiance pour créer une zone tampon dans le nord de la Syrie et Abu Jaber n'était pas en mesure de régler les différends internes de Ahrar al-Sham et avait une position négative sur la création d'une zone tampon," at-il ajouté.

Selon le rapport, avant Abu Jaber, deux autres chefs religieux de Ahrar al-Sham, y compris Abu al-Misri Shuaib et Abu Mohammad al-Sadiq, avaient quitté le groupe pour leur opposition au plan de la zone tampon de la Turquie.

Ahrar Al-Sham est affilié au Front Al-Nusra, branche officielle d'al-Qaïda en Syrie. Les 2 groupes sont membres de la coalition Jaish al-Fath, qui est soutenue par la Turquie, le Qatar et l'Arabie saoudite, et vise à saisir Idlib.

Certains rapports des médias avaient affirmé en août que les forces turques étaient prêts pour une intervention militaire en Syrie sous le prétexte de la création d'une zone tampon pour protéger les frontières turques contre la menace des groupes terroristes.

En Octobre, le ministère des Affaires étrangères de la Syrie a rejeté le discours de puissances étrangères d'imposer une zone tampon sur le territoire syrien.

"Les tentatives turques à instaurer une zone tampon sur le sol syrien sont une violation flagrante avec les chartes de l'ONU et le droit international", a indiqué le ministère dans un communiqué.


Source : FNA Source: Change of Ahrar Al-Sham Commander Turkey's Plot to Facilitate Buffer Zone in Syria

Rappelons qu'avant de déclarer la guerre en Syrie sans vote au Parlement (comme de coutume dans la Vème) ni de mandat de l'ONU, le "monarque" Hollande avait déclaré vouloir "neutraliser" Assad et avait reconnu il y a plus d'un an livrer des armes aux rebelles syriens nommés "terroristes" par le gouvernement syrien tandis que Laurent Fabius déclarait en 2012 que les terroristes d'Al-Nosra (proche d'Al-Quaïda) faisaient du "bon boulot" selon Le Monde du 13.12.2012. La politique étrangère du "chef de guerre" en Syrie est somme toute assez logique et dans la continuité la plus totale. (Goasguen accuse la France de soutenir Al Qaeda en Syrie (vidéo) ).

Les migrants syriens n'ont qu'à bien se tenir, cela va chauffer. Après le grand chaos, la balkanisation sauce atlantiste de la Syrie serait-elle en cours ? Vers une annexion d'une zone de territoire syrien sous l'auspice atlantiste ?

commentaires

Haut de page