Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Cameroun confie sa communication sur les incitations à l'investissement au français Havas (APA)

par APA 30 Septembre 2015, 09:04 Cameroun Biya Havas Françafrique

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a reçu mardi en audience le vice-président de l’agence de communication Havas (groupe Bolloré), président exécutif de Havas Worldwide et président de Havas Worldwide France, Stéphane Fouks pour un entretien portant sur la communication sur le développement économique et les marchés financiers, a constaté APA sur place.

Au sortir de ce tête à tête de plus d'une heure, le communicant a confié à la presse que les échanges avaient porté sur la stratégie de rentabilisation des atouts économiques du pays dont Havas est appelé à faire la promotion à l'international.

Il a annoncé, pour début 2016, l'organisation d'une conférence internationale pour donner à voir, aux investisseurs, les succès et les projets du Cameroun en matière économique, et affirmé que son groupe allait proposer à ce pays un «programme complet» de communication dans ce sens.

Ce forum, a-t-il précisé, devrait aussi permettre d'accélérer le développement économique du Cameroun, «de faire passer à l'acte les investisseurs internationaux, les investisseurs financiers ou industriels qui viendraient porter des projets de développement sur l'agriculture, les matières premières et sur l'industrie».

En avril 2010, rappelle-t-on, le président Biya avait déjà reçu en audience M. Fouks afin de l'accompagner dans sa quête de rayonnement à l'international, mais aussi pour le suivi de la Conférence internationale «Africa 21» tenue quelques mois plus tôt à Yaoundé, la capitale du pays et qui avait notamment planché sur les nouveaux défis politiques et économiques du continent, en pleine célébration du Cinquantenaire de l'indépendance.

Il avait, à l'occasion, déjà affirmé qu'il souhaitait inciter les opérateurs économiques étrangers à venir investir dans au Cameroun.

Des sources introduites avaient aussi affirmé que Paul Biya et son hôte avaient, surtout, évoqué non seulement la communication autour de l'élection présidentielle de l'année suivante mais surtout les répercussions politiques et médiatiques de la plainte déposée par des compatriotes en France contre le président camerounais, accusé de «biens mal acquis».

L'on note que Stéphane Fouks fait partie des communicants du palais présidentiel camerounais depuis le début des années 90, ayant régulièrement accompagné Paul Biya dans ses campagnes, aussi bien sur le champ politique que médiatique.

commentaires

Haut de page