Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Roland Dumas sur le discours d’Obama à l’ONU : «Si on veut la paix, il faut parler avec Assad» (Russia Today)

par Russia Today 29 Septembre 2015, 15:10 Roland Dumas Obama Syrie Assad

inistre des Affaires étrangères sous François Mitterrand, Roland Dumas a commenté pour RT le discours de Barack Obama prononcé lors de la 70ème Assemblée Générale de l’ONU.

C’était une erreur d’assassiner Kadhafi

RT France : Selon Barack Obama, «Les Etats-Unis [ont] rejoint la coalition des Nations Unies pour prévenir les massacres, mais notre coalition aurait dû faire plus pour remplir le vide qui a été créé». Est-ce que cela veut dire que les Etats-Unis ont pour la première fois reconnu que les actions commises en Libye ont été une erreur ?

Roland Dumas : Je nuancerais plutôt cette phrase, je pense en effet que beaucoup d’esprits aux Etats-Unis partagent mon point de vue, à savoir que c’était une erreur d’assassiner Kadhafi. Kadhafi n’était pas un homme fréquentable à bien des égards, mais on ne tue pas de cette façon un chef d’Etat qui remplissait un rôle important dans le monde. C’est la politique que François Mitterrand m’avait demandé de suivre avec lui et c’est cette politique que j’ai suivie. Je regrette qu’il ait été vu ça.

En savoir plus : Irak, Libye, Syrie et «la plus forte armée du monde» : Barack Obama à l’Assemblée générale de l’ONU

Si on veut la paix [en Syrie], il faut parler avec Bachar el-Assad

RT France : Si les Etats-Unis ont reconnu que leur politique en Libye n’a pas été idéale, il n’ont néanmoins pas modifié leur position envers la Syrie. Par contre plusieurs dirigeants européens commencent à reconnaitre le rôle important de Bachar el-Assad dans le règlement de la crise syrienne. Est-ce que cela montre une divergence entre la positions des Etats-Unis et de l’Europe par rapport au Proche-Orient ?

R.D. : Il faut simplifier les choses. Est-ce qu’on veut la paix ? Je crois que oui. Et si on veut la paix, est-ce qu’il est possible de ne pas en parler avec Bachar el-Assad ? Non. Alors mon opinion, elle est simple : si on veut la paix, il faut parler avec le président de la Syrie.

Je ne sais pas ce que va faire Obama. Mais ce que je souhaite, c’est que justement il s’oriente vers un dialogue avec les Russes et qu’il parle sérieusement des problèmes

RT France : Dans son discours, Barack Obama a aussi dit que les Etats-Unis ne voulaient pas isoler la Russie, alors que des sanctions américaines sont appliquées contre Russie. Est-ce un changement d’attitude ?

R.D. : Je crois que les gens finissent par devenir raisonnables. Regardez ce qui s’est passé avec la France au moment de la guerre d’Algérie. Nous avons fait une guerre terrible pendant des années – sept ans, je crois – et puis finalement on s’est rangé à la paix, ce que des esprits plus posés et plus calmes avaient préconisé depuis très longtemps. Et c’est toujours comme ça : les conflits commencent, les conflits se développent, ils tuent beaucoup de gens, et puis finalement des gens plus sincères et mieux orientés finissent par imposer le bon sens, c’est-à-dire la paix.

RT France : Mais est-ce que cela veut dire que l’administration américaine veut rétablir les relations normales avec la Russie ou c’est juste une manœuvre de langage ?

R.D. : Ecoutez, je ne sais pas ce que va faire Obama. Mais ce que je souhaite, c’est que justement il s’oriente vers un dialogue avec les Russes et qu’il parle sérieusement des problèmes. Et je dirais la même chose au Russes. C’est tout. Mais je ne veux pas qu’un conflit continue qui accroit le nombre des difficultés. Donc, si on veut rechercher la paix, il faut la rechercher avec les gens qui veulent la paix. Moi, je suis pour la paix.

En savoir plus : 70ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies

commentaires

Haut de page