Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Somalie: la pêche étrangère illégale menace les stocks et risque de relancer la piraterie (AFP)

par AFP 15 Septembre 2015, 17:24 Somalie Pêche etrangere Pillage néocolonialisme Piraterie Afrique

Un pêcheur porte un poisson sur le port de Mogadiscio en Somalie, le 8 novembre 2011 | AFP/Archives | Mohamed Abdiwahab

Un pêcheur porte un poisson sur le port de Mogadiscio en Somalie, le 8 novembre 2011 | AFP/Archives | Mohamed Abdiwahab

Le chalutage illégal à grande échelle auquel se livrent des navires étrangers au large des côtes somaliennes, un temps infestées de pirates, menace des ressources essentielles à l'économie locale et pourrait pousser à nouveau les communautés côtières vers la piraterie, selon une fondation américaine.

Les bateaux de pêche industrielle étrangers ont provoqué "un épuisement des stocks, une perte de revenus pour les Somaliens et des violences contre les pêcheurs locaux", souligne dans un rapport Secure Fisheries ("Protéger la Pêche"), un programme de la fondation américaine One Earth Future, spécialisée dans la prévention des conflits.

Cela risque, avertissent les auteurs du rapport, "de provoquer un soutien local à un retour de la piraterie", phénomène ayant pris son essor au milieu des années 2000 au large de la Somalie, où la surpêche illégale par des navires étrangers, profitant de l'absence d'Etat et du chaos ambiant, avait poussé de nombreux pêcheurs à rejoindre les gangs de pirates.

Le déploiement d'une armada occidentale et diverses mesures prises par les armateurs - dont la présence de gardes armés à bord - ont eu largement raison de la piraterie somalienne ces dernières années.

"La pêche illégale a servi de prétexte aux bandes criminelles pour passer d'une posture défensive aux attaques armées et à la piraterie", rappelle John Steed, responsable de Secure Fisheries dans la Corne de l'Afrique.

Or, "la situation est revenue à ce qu'elle était, avec un grand nombre de navires étrangers pêchant à nouveau dans les eaux somaliennes et le danger est réel que le cycle complet de piraterie reprenne", avertit-il.

Les pirates somaliens expliquaient initialement attaquer les bateaux étrangers pour protéger leurs zones de pêche, avant de s'en prendre ensuite à des bateaux de plaisance et à des navires marchands, dont des pétroliers, et à leurs équipages pour obtenir des rançons...

Lire la suite

commentaires

Haut de page