Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attentats de Buenos-Aires : Antonio Stiuso se réfugie aux USA (Voltaire.net)

par Voltaire.net 9 Octobre 2015, 18:17 Argentine Antonio Stiuso USA AMIA Attentat Mossad Buenos-Aires

L’ancien responsable du contre-espionnage argentin —en fuite—, Antonio Stiuso, est parvenu à quitter le Brésil avec un faux passeport italien pour trouver refuge aux États-Unis, le 19 février 2015, annonce le gouvernement argentin. Interpol n’a pas commenté cette nouvelle.

Antonio Stiuso est suspecté d’avoir manipulé, puis assassiné le procureur Alberto Nisman, selon qui l’attentat commis contre l’association juive AMIA, en 1994, aurait bien été commandité par l’Iran. Cette thèse ayant été démontée, Nisman accusa la présidente Cristina Fernández de Kirchner d’avoir été corrompue par la République islamique pour masquer les faits.

Depuis une décennie l’enquête sur les deux attentats de Buenos Aires n’a cessé de rebondir. Derniers éléments : contrairement aux premières affirmations de l’époque, l’explosion ne venait pas de l’extérieur du bâtiment, mais de l’intérieur. Le moteur de voiture que l’on a retrouvé sous les décombres et qui avait permis de remonter au diplomate iranien Moshen Rabbani et de l’accuser, avait été racheté auparavant par un agent du Mossad.

Revenant sur les premières conclusions qui accusaient l’Iran et le Hezbollah libanais, l’enquête actuelle montre que l’attentat a été commis par un groupe d’Argentins et d’agents du Mossad avec l’appui des États-Unis. Qualifié à tort d’antisémite, cet attentat a coûté la vie à 85 personnes.


Washington veut réécrire les attentats de Buenos-Aires, par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 13 juillet 2006.
« ¿Musulmanes o pista israelí ? » (La piste musulmane ou israélienne ?), par José Petrosino et Oscar Abudara Bini, Red Voltaire, 22 juillet 2006.
« L’AJC accuse le Hezbollah des attentats de Buenos-Aires, malgré l’arrêt de la Cour suprême argentine », Réseau Voltaire, 12 août 2006.
« Se acusa a los musulmanes de los ataques a AMIA y la embajada de Israel sin pruebas » (Les Mulsulmans accusés sans preuve d’avoir perpétrer les attentats contre l’AMIA et l’ambassade d’Israël), par Juan Gabriel Labaké, Red Voltaire, 4 septembre 2006.
L’Effroyable Imposture 2 - Manipulations et désinformations, par Thierry Meyssan, Éditions Alphée - Jean Paul Bertrand, 2007.
« Des attentats sous fausse bannière en Argentine : 1992 et 1994 », par Adrian Salbuchi, James Fetzer, Réseau Voltaire, 9 novembre 2009.
« L’attentat de Buenos-Aires (1994) aurait été fomenté par l’ex-ministre de l’Intérieur », Réseau Voltaire, 3 juillet 2013.

Haut de page