Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bab el-Mandeb, un haut lieu militaire et stratégique (Irib)

par Irib 10 Octobre 2015, 09:53 Bab el-Mandeb Yemen Arabie Saoudite USA Coalition

Les yeux sont rivés sur l’importance stratégique, économique et géographique que revêt le détroit Bab el-Mandeb. Ce détroit, pourrait-t-il se transformer en un champ de bataille entre les pays ?

Les intenses contentieux qui sont en cours dans la région pousseront les acteurs régionaux et internationaux à tenter de gagner des atouts, une tentative qui sera pour sa part à l’origine de nouveaux conflits, allant même jusqu’à ce que la mèche d’une nouvelle guerre soit allumée. Entre autre, le détroit de Bab el-Mandeb attire l’attention de toutes les parties car ce détroit n’est pas un simple point de jonction géopolitique. Si jamais le détroit de Bab el-Mandeb fait l’objet d’une tension, sa domination, bien qu’amer, s’annoncera un atout. Géographièrent parlant, Bab el-Mandeb est le deuxième détroit important du monde après le canal de Suez car il relie la mer Rouge et la Méditerranée ainsi que le Sud-Ouest de l’Asie à l’Est de l’Afrique et de l’Europe. Bab el-Mandeb est un point de passage maritime stratégique qui relie la mer Rouge au golfe Persique et ses frontières maritimes sont partagées par le Yémen, l’Érythrée et Djibouti. Economiquement parlant, entre cinq et six pourcents de la production du brut du monde, autrement dit quelque quatre millions de tonnes de brut, passent, tous les jours, par le détroit de Bab el-Mandeb avant de traverser le canal de Suez à destination des différents points du monde. En outre, près de 21.000 navires, chargés des marchandises de toutes sortes, traversent, tous les ans, le détroit de Bab el-Mandeb. Ceci dit, le blocage du détroit de Bab el-Mandeb, pour une raison quelconque, portera un coup dur non seulement au commerce du pétrole mais en plus au processus du commerce mondial. Ceux qui seront les plus endommagés par le blocage du détroit de Bab el-Mandeb seront, en premier chef, les émirats du golfe Persique, notamment l’Arabie saoudite. D’où les tentatives de la Coalition saoudienne de prendre le contrôle de ce détroit très stratégique. Washington, lui aussi, rêve de prendre le contrôle du détroit de Bab el-Mandeb, voire par procuration, étant donné l’importance toute particulière de ce détroit dans le commerce mondial et le transfert du pétrole. Là, se justifie l’implantation par Washington des bases militaires près de Bab el-Mandeb dont la base militaire de Djibouti qui se trouve dans l’ouest de ce détroit. Bien que Washington tente de suggérer qu’il n’a plus besoin du pétrole du Moyen-Orient, il a pourtant besoin d’un point de passage qui sert ses intérêts. C’est peut-être la raison pour laquelle les Etats-Unis soutiennent la Coalition arabe, dirigée par Riyad, dans sa guerre contre le Yémen.

commentaires

Haut de page