Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Bretagne prépare l’indépendance de la Kabylie (Mondafrique)

par Jacques Marie Bourget 31 Octobre 2015, 09:58 Bretagne Kabylie Algérie France Colonialisme Ferhat M’henni Israël Quimperle

M'Henni
M'Henni
La Bretagne prépare l’indépendance de la Kabylie
Par Jacques Marie Bourget
Mondafrique

A l'occasion de la "Semaine internationale : regards croisés sur le monde" dédiée à la culture orientale qui débutera lundi 2 novembre, le maire de Quimper a convié le leader des séparatistes kabyles, Ferhat M’henni régulièrement critiqué en Algérie pour ses attaches avec Israël.

Avec l'esprit de lumière qui éclaire encore quelques élus du PS, voilà que le maire de Quimperlé a eu l'idée de lancer, pour la seconde fois, une "Semaine internationale - Regards croisés sur le monde". Que rêver de mieux? Une ville moyenne qui se passionnerait pour ce que l'on peut découvrir au-delà des coiffes et de la tour du kreisker. Bravo. Pourtant, l'intention était-elle pure dans un coin où certains se veulent "bretonnants", donc "indépendantistes", voilà que les promoteurs de cette Semaine ont jugé bon de convier Ferhat M’henni leur débats.

Vive la liberté! Mais il faut savoir que ce "Président" fondateur du MAK, le Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie ne représente que lui-même. Enfin un peu plus puisque ce personnage est aussi un grand ami d'Israël ce qui ne va pas de soi dans une communauté qui a jadis lancé la Guerre de libération d'Algérie et inventé le FLN... Ceux qui combattent ce Ferhat M'henni, autoproclamé roi de kabyles, voient en lui un équivalent de l'ineffable et illettré Chalghoumi connu sous le vocable "d'imam du CRIF"... C'est tout dire.

Voilà comment Quimperlé annonce sur son site l'avènement de son "Regards croisés" : "Après une première édition lancée en septembre 2014, Regards croisés sur le monde, va pour sa seconde édition mettre à l’honneur la culture orientale, au travers les multiples facettes de l’Afrique du nord, tout en restant ouverts aux autres cultures. La diversité de la programmation proposée, est le fruit de la mobilisation de nombreux acteurs du monde associatif quimperlois et de citoyens engagés.

Expositions, concerts, conférences, projections, table ronde, ateliers participatifs, repas convivial, contes sont autant de promesses d’échanges, de découvertes et de rencontres pour conjuguer ensemble nos diversités."

Et voilà la lettre adressée au maire de Quimperlé par l'association des "Franco-Algériens Libres" qui ne voit pas quel regard, autre que de travers, le sieur M'henni peut jeter sur cette semaine débats et d'éclairage :

Alliance des Franco-Algériens Libres

AFAL

afalibres@gmail.com

Paris, le 20 octobre 2015

Lettre ouverte à Monsieur Michaël QUERNEZ, Maire de Quimperlé

Monsieur le Maire,

A l’occasion de la seconde édition de la semaine internationale –« Regards croisés sur le monde »- que vous organisez du 2 au 8 novembre 2015, nous avons appris par le canal associatif, comme vous l’annoncez sur le site internet de la ville de Quimperlé, que vous vous apprêtez à accueillir une organisation (MAK : Mouvement pour l’Autonomie) séparatiste d’extrême droite algérienne et son président, Ferhat M’henni.

Nous venons ici, non pas vous exprimez des regrets, mais dénoncer cette initiative malheureuse, qui pour nous, relève de l’ingérence directe dans la politique algérienne et dans la conduite des affaires du peuple algérien, puisqu’en vous associant à une branche de l’extrême droite algérienne, vous démontrez que votre choix n’est pas neutre.

Au passage, nous remarquons que vous n’invitez aucune des centaines d’associations algériennes qui agissent localement, ni aucun des partis politiques de la majorité ou de l’opposition algérienne. Y compris le FFS (Front des Forces Socialistes), parti algérien, qui est pourtant membre de votre famille politique (l’internationale socialiste) et n’est pas convié à votre semaine de solidarité.

Au nom des quimperloises et des quimperlois, vous allez dérouler le tapis rouge au président autoproclamé d’un « gouvernement provisoire Kabyle », sans légitimité aucune (ni historique, ni démocratique, ni morale), qui envisage d’organiser une séparation ethnique entre les Algériens. D’une part, par ce geste, vous encouragez ceux qui prônent la construction de murs, et pas de ponts, entre les citoyens, d’autre part, cette initiative à l’encontre de l’unité du peuple algérien nous amène à nous interroger sur les objectifs poursuivis. Au même titre que personne ne peut envisager aujourd’hui une séparation entre Bretons (Normands, Alsaciens, Bourguignons, Savoyards, Landais, Lorrains, Vosgiens, …etc.) et la France, la scission de l’Algérie ne saurait être à l’ordre du jour.

Au moment où les Etats, les organisations politiques (en dehors de l’extrême droite française), les associations progressistes, appellent et aspirent à la construction de l’Europe des peuples, le courant politique séparatiste d’extrême droite avec lequel vous vous associez, propose une marche à l’encontre du sens de l’histoire, en séparant les citoyens dans un même pays. Il préconise tout simplement la communautarisation de la société algérienne.

Révisionnisme :

Invité par Eric Raoult, le député de droite qui disait qu’Israël était plus important que les retraites des français, Ferhat M’henni a déclaré que la guerre d’Algérie, est un « ... malentendu qui a pu exister hier entre la Kabylie et la France jusqu’en 1962. ». N’est ce pas une insulte à l’histoire, à la liberté, à la lutte anticoloniale, et aussi aux innombrables de morts de cette guerre coloniale ???

Ces propos révisionnistes ont provoqué des réactions, consultables sur la toile, d’une rare mise en cause de M. Ferhat M’henni.

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es :

Le leader du MAK (Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie), Ferhat M’Henni, et président autoproclamé d’un gouvernement kabyle, dont les liens avec l’association Riposte Laïque, ne sont plus à démontrer, surfe sur un populisme extrémiste de droite. Pour rappel, en 2012, suite à une plainte de la LDH suivie par d'autres associations dont le MRAP, deux responsables du site d'extrême-droite Riposte Laïque avaient été condamnés pour provocation à la haine envers les musulmans. Suite à la publication le 17 mai 2015, sur le site de Riposte Laïque, d’un article titré «Ce sont les musulmans qu’il faut interner» affirmant que «les» musulmans tueraient père et mère pour leur culte, leur attribuant «troubles mentaux» «misère matérielle» «sexuelle» «psycho affective», le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) a décidé, encore une fois, de porter plainte contre cette organisation liée au MAK –(voir PJ).

Nous ne pouvons passer sous silence l’interdiction demandée par la mairie de Paris, le PG (parti de Gauche), le MRAP, et plusieurs partis politiques et associations progressistes, de l’organisation « des assises de l’islamisation », initiées par « Bloc Identitaire » et « Riposte Laïque » en janvier 2010. Ce qui est donc inacceptable pour nous en France, serait à encourager pour le peuple algérien ?

Par ailleurs, avec un argument historiquement fallacieux, ce mouvement séparatiste d’extrême droite et son leader, Ferhat M’henni, se présentent comme des anticolonialistes, au moment même où ils entretiennent des relations étroites avec le gouvernement colonialiste israélien, lequel vient de rejeter la proposition française à l’ONU, d’envoyer une force de protection des Palestiniens sur l’esplanade des Mosquées.

Il convient en outre de préciser que la visite en Israël, de Ferhat M’henni et ses ami-e-s, en mai 2012, avait été organisée par Jacques Kupfer, en charge des relations extérieures du Likoud, mais réputé proche de l’extrême-droite israélienne, l’aile la plus ouvertement raciste.

Droit du sang :

Dans une interview donnée au site controversé d’informations en ligne algérien « Algérie-Focus », en date du 19 juillet 2015, et à une question sur la définition du kabyle, Ferhat M’henni, déclare explicitement « Être kabyle, c’est d’abord une origine parentale… ». A travers sa réponse, on comprend clairement ses engagements en faveur du « droit du sang », et par conséquent aux idées d’une idéologie d’extrême droite combattue ici et ailleurs.

A moins de vouloir participer à une entreprise à la libyenne proposé par Ferhat M’henni à Eric Raoult (entre 3’41et 4’10), lors de leur rencontre rendue publique le 18 mai 2011, nous ne comprendrions pas le maintien de ces festivités de solidarité internationale, avec la participation de cette organisation d’extrême droite et de son président.

Dans le cas où vous maintenez votre initiative, et pour que la fête soit complète, nous ne pouvons que vous conseiller d’inviter les islamistes algériens, qui constituent l’autre face de la même pièce de l’extrême droite algérienne.

Recevez, Monsieur le Maire, nos salutations anticoloniales.

http://www.quimperle.com/index.php/item/790-semaine-internationale-regards-crois%C3%A9s-sur-le-monde.html

Haut de page