Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie empêche la Turquie et les USA de créer une "zone tampon" en Syrie

par Sam La Touch 5 Octobre 2015, 17:44 Russie Syrie "Zone tampon" Turquie USA Bombardements Articles de Sam La Touch

La Russie empêche la Turquie et les USA de créer une "zone tampon" en Syrie

« La Turquie maintient une zone tampon de 8 km à l’intérieur de la Syrie depuis juin 2012, depuis qu’un missile syrien de défense aérienne a abattu un avion de chasse turc qui s’était égaré dans l’espace aérien syrien. En vertu des nouvelles règles d’engagement mises en vigueur depuis, l’armée de l’air turque considérera toute cible qui se trouve à moins de 8 km de la frontière turque comme un ennemi et agira en conséquence. »
Moon of Alabama.

L'Otan et ses médias ont jugé lundi "extrêmement dangereuses" les incursions de l'aviation russe en Turquie, dénonçant "un comportement irresponsable" et appelant Moscou à des explications "immédiates", dans une déclaration conjointe (AFP). Mais selon les autorités russes, les avions russes auraient volé à l'intérieur d'une bande de territoire syrien que s'est accaparée la Turquie avec l'aide des Etats-Unis.

Ainsi Moon of Alabama précise :
"Mais comment peut-on parler de violation de l’espace aérien alors que les avions russes « volaient dans un rayon de cinq miles (environ 8 km, ndt) de la frontière turque et étaient peut-être entrés dans l’espace aérien turc ». Les avions russes volaient dans l’espace aérien syrien. Dire qu’ils « pourraient être entrés » dans l’espace aérien turc c’est comme dire que la terre « pourrait être plate ». Eh bien, peut-être qu’elle l’est, après tout ?

Le fait est que les Russes volent tout près de la frontière et bombardent les positions de certains combattants anti-syriens que la Turquie soutient. Ils ont de bonnes raisons de le faire:

« La ville, dans une région montagneuse du nord de la province de Lattaquié, a été une importante route de contrebande de personnes et de de marchandises entre la Turquie et la Syrie, et elle a, selon les rapports, servi de principale porte d’entrée aux armes livrées aux rebelles syriens par les Amis de la Syrie, un groupe de pays occidentaux et du Moyen-Orient dirigé par les Américains. »

Selon l'AFP, la Russie est opposée à la création d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie telle que proposée par la Turquie, a déclaré lundi un vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov.

"Bien sûr, nous sommes contre cela. Il faut respecter la souveraineté des pays", a déclaré M. Bogdanov à l'agence de presse russe Interfax, alors qu'Ankara a réclamé à plusieurs reprises la création d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie, où la Russie a commencé la semaine dernière des frappes aériennes contre le groupe Etat islamique (EI).

Selon The Financial Times, "Moscou a torpillé les plans étatsuniens d'établir une zone d'exclusion aérienne en Syrie, après avoir lancé, mercredi dernier, une opération militaire contre les positions de l'EI".

L'une des raisons de l'intervention russe en Syrie, serait d'après Sputniknews, d'empêcher la création d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie par la Turquie, les Etats-Unis et ses alliés otanesques (France, Grande-Bretagne...).

Nous avions déjà signalé en juin, qu'il y avait une volonté de l'OTAN de s'accaparer une zone en territoire syrien près de la frontière turque selon un plan rédigé par la Brooking institute ("Déconstruire la Syrie : Vers une stratégie régionalisée pour un pays confédéral") en une sorte de somalisation (balkanisation) de la Syrie et nous nous étions interrogé sur le subit engagement militaire de la France en Syrie dans ce contexte.


Haut de page