Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tribunal colonial de la CPI reporte encore le procès de Laurent Gbagbo

par SLT 28 Octobre 2015, 20:05 Laurent Gbagbo CPI Colonialisme néocolonialisme Proces Ajournement Françafrique Articles de Sam La Touch

« On a sorti Gbagbo, on a installé Ouattara ». Déclaration de Nicolas Sarkozy, ancien "chef de guerre français"*.

Le tribunal colonial de la CPI reporte encore le procès de Laurent Gbagbo

Pour la énième fois, le tribunal colonial de la CPI a décidé de reporter le procès de Laurent Gbagbo pourtant emprisonné depuis 4 ans sans aucun jugement.

En effet, la Chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a reporté les déclarations d'ouverture, dans l'affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, initialement prévues le 10 novembre 2015, au 28 janvier 2016.

Nous écrivions début septembre : "Arrêté et enfermé par la France dans la prison coloniale de la CPI, Laurent Gbagbo va-t-il connaître le sort d'un Toussaint Louverture ?"

Il est fort probable que Laurent Gbagbo ne sortira pas vivant de la CPI pour préserver les intérêts français et de leurs marionnettes en Côte d'Ivoire. Il n'est pas même sûr qu'il soit jugé un jour vu la vacuité du dossier monté à charge par un Tribunal aux ordres de la puissance coloniale française.

* Le terme de "chef de guerre" a été employé par la presse française, nommément l'AFP, pour désigner et glorifier les initiatives guerrières de François Hollande au Mali et en Centrafrique. Il pourrait s'appliquer à chacun des chefs d'Etat français qui sous la Vème république sont les chefs de l'armée et décident tels des monarques (ou des empereurs, c'est selon) des actions militaires et guerrières sans en répondre devant les élus de la République au Parlement.

commentaires

Haut de page