Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Etats-Unis et la Turquie menacent d’abattre les chasseurs russes (Irib)

par Irib 6 Octobre 2015, 20:54 Russie Syrie USA Turquie Tension Espace aerien

Les Etats-Unis et la Turquie ont menacé d’abattre les avions de combat russes, en cas de violation de l’espace aérien turc. Après que la Turquie a annoncé que les avions de combat russes ont violé, ces derniers jours, l’espace aérien de ce pays, Washington et Ankara ont annoncé qu’en cas de répétition de tels agissements, les avions de combat russes, qui ont violé l’espace aérien turc, seraient abattus. «Les lois turques seront appliquées pour tous les avions, qu'ils soient russes ou syriens. Les mesures qui s’imposent seront prises pour quiconque viole les frontières turques, même si c'est un oiseau», a écrit le quotidien Online "IU Observer", citant Ahmet Davutoglu, le Premier ministre turc. «Il est probable qu'une violation de l’espace aérien turc se traduise par l’interception des avions russes», a affirmé John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, en allusion à la violation, par les avions de combat russes, de l’espace aérien turc. «Nous sommes vivement inquiets, quant à cette affaire, car c’est, exactement, la façon dont la Turquie répondra. Cet incident pourrait aboutir à l’interception des avions de combat russes, et c’est, exactement, ce contre quoi nous avons mis en garde», a écrit Reuters citant Kerry, en visite, au Chili. Les récentes évolutions, dans les relations entre la Russie et la Turquie, interviennent, alors que le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué, pour la 2ème fois, en 3 jours, l’ambassadeur russe, en Turquie. La Turquie prétend que les avions de combat russes ont violé, ces derniers jours, à 2 reprises, l’espace aérien turc. Igor Konachenkov, une autorité du ministère russe de la Défense, a affirmé que l’incident de samedi a eu lieu, lorsqu’un "Sukhoï 30" a franchi, pour quelques secondes, l’espace aérien des frontières turques, en raison des mauvaises conditions météo. Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’OTAN, a, pour sa part, mis en garde contre le danger de tels comportements irresponsables, de la part de la Russie. «La violation de l’espace aérien turc n’était pas accidentel», a ajouté Jens Stoltenberg. La Présidente du Conseil de la Fédération de Russie, Valentina Matvienko, a affirmé que Moscou prendra en considération l’extension des frappes aériennes contre Daech, en Syrie, vers le sol irakien, si le gouvernement irakien le demande. «La Russie n’a, encore, reçu aucune demande, de la part de l’Irak», a-t-il précisé.

commentaires

Haut de page