Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premières frappes russes : des explications

par Réseau international 1 Octobre 2015, 17:44 Bombardements Russie Syrie EI Al-Quaïda Al-Nosra

Premières frappes russes : des explications

Contrairement à la coalition dirigée par les États-Unis qui, depuis un an et demi, effectuent des frappes aériennes contre l’EI sans résultat, La Russie a d’abord commencé par créer, en Syrie, un redoutable système de collecte et de traitement de l’information, permettant de sélectionner les objectifs et de planifier des frappes avec une précision chirurgicale.

La Russie a créé en Syrie un formidable système de collecte et de traitement de l’information

Le 30 septembre, 10 avions Su-24M2 et 5 Su-25M3 ont effectué les premières missions de bombardement en Syrie. Les objectifs qui ont été ciblés sont : des véhicules blindés, des batteries d’artillerie, des dépôts d’armes, de carburant et de munitions, des centres de commandement et de communication de l’EI et d’Al-Qaida. Ils ont utilisé plusieurs types de bombes guidées par faisceau laser (KAB-500L-Pr-E anti-bunker, KAB-500L-F-E), par GPS (KAB-500S/S-E, KAB-250S-E) et par caméra TV (KAB 500Kr).

L’objectif de cette première mission est de « déclencher le nettoyage » d’un périmètre situé à 25-50 km autour de la ville de Jableh dans le gouvernorat de Lattaquié, lieu où se trouve l’aéroport international de Basel Al-Assad, base aérienne de l’aviation russe.

Premières frappes russes : des explications

Ces bombardements assurent l’appui du feu nécessaire à l’armée syrienne pour une offensive terrestre qui supprimerait l’encerclement du gouvernorat de Lattaquié dans l’Ouest de la Syrie. C’est dans le Nord du gouvernorat de Lattaquié, contigu avec la Turquie, que les membres d’Al-Qaïda reçoivent régulièrement des armes et des munitions, essentiellement des missiles antichars américains.

La première vague de bombardements a pris pour cibles des combattants de l’EI et d’Al-Qaïda dans les localités de Ghmam et Deir Hana. Les deux villes sont situées dans le gouvernorat de Lattaquié, à une distance de 25 à 30 km au nord-est de Jableh. La deuxième vague de bombardement a suivi, 3 heures après la première, et a visé des cibles dans Latamneh et Kafr Zita, dans le gouvernorat de Hama. Les deux villes se trouvent à 30 à 40 km à l’est de Jableh, la base aérienne russe. La troisième vague de bombardements a visé des cibles dans les localités de Talbiseh, Rastan, Zafaraneh, Makarmia et Ghanto, dans le gouvernorat de Homs, située à 35-50 km au sud-est de Jableh.

Les frappes ont été déclenchées après qu’une demande du président syrien Bashar Al-Assad, pour un soutien militaire dans la lutte contre l’EI, ait été approuvée par un vote du Sénat de la Fédération de Russie. Quelques heures auparavant, Moscou a prévenu Tel Aviv et Washington de la mission de l’aviation russe.

Valentin Vasilescu

Traduction Avic – Réseau International

commentaires

Haut de page