Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syrie: des missiles américains permettent de contrer le régime (AFP)

par AFP 14 Octobre 2015, 08:34 Syrie Rebelles TOW USA Armes

Des missiles antichars américains fournis aux groupes rebelles jouent un rôle clé dans les combats contre les forces du régime dans le centre et le nord-ouest de la Syrie, ont indiqué mardi à l'AFP des groupes insurgés.

Des groupes rebelles non islamistes disent utiliser des missiles TOW, fabriqués par les Etats-Unis, pour contrer l'avancée de l'armée syrienne, soutenue par les frappes russes, dans les provinces de Hama (centre) et Idleb (nord-ouest).

Ces missiles sont distincts des munitions larguées dimanche par les avions de la coalition internationale emmenée par les Etats-unis à des groupes rebelles dans le nord-est de la Syrie, pour les soutenir dans leur lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Ces missiles "ont joué un rôle important pour arrêter la violente attaque de l'armée syrienne et de son allié russe", a déclaré Asaad Hanna, porte-parole de la Division 101 (non islamiste). Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des groupes rebelles non islamistes présents dans le centre de la Syrie ont reçu ces quatre derniers jours un nombre accru de missiles TOW.

En 2014, des groupes rebelles proches des Etats-Unis avaient reçu des missiles TOW pour être utilisés dans les provinces d'Idleb, Alep (nord) et Lattaquié (ouest). Les missiles reçus récemment ont permis de "répondre à l'avancée de l'armée syrienne", a déclaré Ahmad al-Chouhoub, porte-parole du groupe rebelle Fursan al-Haq. Ils jouent un rôle "central" dans les combats, a indiqué le lieutenant-colonel Ahmad Saoud, porte-parole de la Division 13. "Ils nous donnent tout ce que nous voulons, a-t-il poursuivi, n'hésitant pas à qualifier de "fantastique" la situation du groupe en terme de munitions et d'armes.

Selon l'OSDH, la base de la Division 13 dans la province d'Idleb a été visée par les raids russes la semaine dernière. Depuis le début de l'intervention de Moscou en Syrie le 30 septembre, les frappes russes se sont concentrées sur Hama et Idleb, visant des rebelles islamistes et autres plutôt que l'EI. Elles ont permis à l'armée syrienne de reprendre quelques villages dans le nord de la province de Hama.

Haut de page