Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un député turque accuse Ankara d'avoir fourni du gaz sarin aux terroristes syriens (FNA)

par FNA 20 Octobre 2015, 17:45 La Ghouta Gaz sarin Sarin Syrie EI Terrorisme Turquie Collaboration Articles de Sam La Touch

Un député turque accuse Ankara d'avoir fourni du gaz sarin aux terroristes syriens (FNA)
Un député turque accuse Ankara d'avoir fourni du gaz sarin aux terroristes syriens
Article originel : Turkish MP: Ankara Supplied Terrorists in Syria with Sarin Gas
Fars News Agency

Traduction SLT

Un député turc a révélé qu'Ankara a fourni du gaz Sarin toxique et mortel à des miliciens syriens, soutenus par des forces étrangère.

"Les groupes terroristes en Syrie ont reçu du gaz Sarin d'Ankara," a déclaré mardi, Barish Arkadash, membre du Parti républicain du peuple (CHP).

Il a souligné que les enquêtes menées par l'ONU en Syrie prouvent que l'Etat islamique (EI) dispose de gaz sarin, et a déclaré : "Nous allons aussi prouver bientôt que l'EI a reçu le gaz (toxique) de la Turquie et nous allons également prouver que certaines sections du gouvernement turc et peut-être certaines entreprises privées spéciales ont été impliquées dans ce grand crime".

Arkadash a également appelé le président turc Recep Tayyip Erdogan à démissionner de son poste dès qu'il sera prouvé qu'Ankara a fourni du gaz Sarin mortel aux terroristes en Syrie.

Le 21 août 2013, des groupes terroristes ont utilisé du gaz Sarin et ont lancé des attaques chimiques sur la Ghouta orientale dans la campagne de Damas entraînant la mort d'un grand nombre de civils, dont des femmes et des enfants.

Le Sarin est un liquide incolore et inodore, utilisé comme arme chimique en raison de sa puissance extrême comme agent neurotoxique. Il a été classé comme arme de destruction massive.

À la fin de 2014, le journaliste d'investigation étatsunien Seymour Hersh avait déclaré que la Turquie était derrière l'attaque au gaz Sarin de 2013 menée par des insurgés soutenus par des forces étrangères en Syrie.

Dans un rapport publié dans la London Review of Books, selon Hersh, la Turquie a organisé l'attaque au gaz pour que les États-Unis lancent une guerre contre la Syrie.

Selon le rapport, plus de dix membres du Front Al-Nosra ont été arrêtés en mai 2013 dans le sud de la Turquie avec "deux kilogrammes de Sarin". Mais dans une conférence de presse durant l'été 2013, l'ambassadeur de Turquie à Moscou, Aydin Sezgin, a rejeté ces allégations et a déclaré aux journalistes que le "Sarin" récupéré était simplement de "l'anti-gel".

Hersh cite un ancien responsable important du renseignement étatsunien, qui a accès à des renseignements actuels, aurait déclaré "Nous savions qu'il y avait des personnes (impliquées) au sein du gouvernement turc,". L'officiel étatsunien pensait "qu'ils pourraient défaire le président syrien Bachar el-Assad au travers d'une attaque au Sarin sous fausse bannière afin de forcer Obama" à intervenir en Syrie.

commentaires

Haut de page