Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

40% des Français seraient tentés par un gouvernement autoritaire (Le Figaro)

par Le Figaro 4 Novembre 2015, 08:07 France Sondage Regime autoritaire

Deux tiers des Français voudraient également que les rênes du pays soient confiées à des experts non élus, selon un sondage Ifop pour le site Atlantico publié lundi.

Les Français sont-ils lassés de la démocratie? Selon un sondage Ifop* pour le site Atlantico publié lundi, 40 % d'entre eux se disent favorables à un régime autoritaire. Les deux tiers des personnes interrogées seraient également prêts à confier les rênes du pays à des technocrates car, selon eux, des experts non élus pourraient réaliser les réformes nécessaires mais impopulaires. «Cette logique de fond existe depuis un moment, mais s'amplifie», écrit Jérôme Fourquet, le directeur du département opinion publique de l'Ifop. «On voit par exemple Jacques Attali envoyer des ballons d'essai sur son éventuelle candidature à la présidentielle en expliquant qu'en tant qu'expert, il va mettre des propositions sur la table et si d'aventure aucun candidat ne s'en saisit, il se réservera le droit d'y aller.»

Le recours à des experts est particulièrement marqué à droite: il est prôné par 80 % des sympathisants des Républicains. À gauche, y compris parmi les sympathisants du Front de gauche, un Français sur deux adhère en revanche à cette idée. Le clivage gauche-droite est encore plus prégnant s'agissant de l'attirance pour un gouvernement autoritaire. Plus on avance vers la droite, plus une large proportion y est favorable: de 23 % d'adhésion au Front de gauche à 47 % chez les Républicains et jusqu'à 60 % au FN. Chez les Républicains, la tendance pourrait profiter surtout à François Fillon. «Dans son livre Faire, il formule une série de propositions très osées, qui n'ont jamais été proposées au suffrage universel», juge Jérôme Fourquet. «Ce sondage peut apporter de l'eau au moulin de François Fillon, car il montre que l'électorat est prêt à entendre ce discours, dont un quart (23 %) sont ‘‘tout à fait d'accord''.»

Haut de page