Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abdelhamid Abaaoud, cerveau des attentats, est mort dans l'assaut de Saint-Denis (RT)

par Russia Today 19 Novembre 2015, 22:02 Abdelhamid Abaaoud Deces Terrorisme Attentat Paris

Celui qui aurait initié les attentats de Paris serait bien décédé. La confirmation est venue du Procureur de Paris, François Molins. L’incertitude demeurait sur le sort du djihadiste belge, commanditaire présumé des attentats du 13 novembre à Paris.

«Abdelhamid Abaaoud vient d'être formellement identifié (...) Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts» a confirmé le procureur, François Molins, dans un communiqué.

L'homme suspecté d'être le commanditaire des attentats de Paris et Saint-Denis, Abdelhamid Abaaoud, a donc été tué mercredi dans l'assaut par la police donné contre un appartement de Saint-Denis.

Les forces spéciales avaient lancé un assaut sur un appartement de Saint-Denis, rue du Corbillon. Sept personnes ont été arrêtées. Une femme avait fait exploser sa ceinture piégée. Un «corps criblé d’impacts» et inidentifiable avait été retrouvé. Les analyses ont confirmé qu'il s'agissait du terroriste belge.

Agé de 28 ans, il était le plus recherché des djihadistes de Belgique. Outre les attentats de Paris qui ont fait au moins 129 morts à Paris et à Saint-Denis, son nom apparaissait aussi dans les affaires du musée juif de Bruxelles, en mai 2014, mais aussi dans l'attentat évité dans un Thalys en août dernier. Il était aussi mêlé aux projets d'attentats évités contre deux églises de Villejuif, avril dernier.


Précisions de Bernard Cazeneuve
En conférence de presse, le ministre de l'Intérieur a donné de nouveau éléments concernant le terroriste. Selon le ministre, aucune information émanant de pays européens par lesquels il aurait pu transiter avant d’arriver en France n’ont été communiquées. Ce n’est que le 16 novembre qu’un service de renseignement d’un pays situé hors d’Europe a signalé avoir eu connaissance de sa présence en Grèce.

Un lien a été établit entre Abaaoud et un djihadiste à son retour de Turquie en juin 2015, ainsi qu’avec un autre islamiste interpellé à Istanbul en juillet dernier alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour Prague avec un faux passeport suédois afin de commettre un acte terroriste. Au mois d’août dernier, la DGSI avait interpellé un candidat au djihad qui, lors de son audition, a déclaré avoir été formé puis missionné par Abaaoud pour perpétrer une action violente en France ou dans un autre pays européen. Parmi les six attentats évités ou déjoués par les services de renseignement français depuis juin 2015, Abaaoud semble avoir été impliqué dans quatre d’entre eux.

Haut de page