Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après les attentats de Paris, bientôt des soldats allemands et irlandais au Mali ? (JAI)

par JAI 19 Novembre 2015, 16:12 Mali Attentat Paris Allemagne Irlande néocolonialisme Armée française Armee allemande Le Drian

Au lendemain des attentats terroristes du 13 novembre à Paris, la France a demandé une assistance militaire aux autres États membres de l’UE. Dans ce cadre, un déploiement des troupes européennes – allemandes et irlandaises a priori - en Afrique de l’Ouest paraît désormais plus que probable. Décryptage.

C’est une grande première dans l’histoire de l’Union européenne (UE). Le 17 novembre, lors d’une réunion des ministres européens de la Défense à Bruxelles, le Français Jean-Yves Le Drian a invoqué la « clause de défense mutuelle » consacrée dans l’article 42.7 du traité de Lisbonne. La disposition était déjà citée la veille par le président français, François Hollande, lors de son discours devant les deux chambres du Parlement français réunis en Congrès à Versailles.

En quoi consiste la « clause de défense mutuelle » ?

La clause invoquée veut qu’« au cas où un État membre serait l’objet d’une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir (… ) ».
La France a été attaquée, l’Europe entière a été attaquée.

Dans la foulée de l’invocation historique de cette disposition à Bruxelles, Federica Mogherini, la haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, également vice-présidente de la Commission, et Jean-Yves Le Drian ont tenu un « petit point de presse » pour tenter d’expliquer sa portée.

« La France a été attaquée, l’Europe entière a été attaquée », a déclaré d’entrée la chef de la diplomatie européenne, faisant allusion aux attentats terroristes simultanés qui ont plus de 120 morts, le 13 novembre, à Paris. « Ce n’est pas seulement une attaque contre la civilisation européenne, mais aussi [contre] les racines communes de nos civilisations : [une attaque] contre la civilisation », a-t-elle ajouté.

« Aujourd’hui, la France demande l’aide et l’assistance de toute l’Europe et aujourd’hui toute l’Europe unie répond ‘oui' », a indiqué Federica Mogherini.

Haut de page