Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Israël aurait bombardé une base du régime en Syrie (OLJ)

par OLJ 3 Novembre 2015, 13:52 Qalamoun Bombardements Israël Liban Syrie

Israël aurait bombardé une base militaire tenue par le régime syrien dans la nuit de dimanche à lundi, détruisant trois entrepôts, ont affirmé hier plusieurs sources au site libanais d'informations NowLebanon.
La base en question serait celle de la 155e brigade, dans la région de Kouteïfa, dans le Qalamoun. D'après Mulhaq News, un site pro-Hezbollah, l'aviation israélienne a en outre opéré à partir de l'espace aérien libanais sans entrer dans l'espace syrien. Une source anonyme au sein du Hezbollah a toutefois affirmé hier à L'Orient-Le Jour que l'un des entrepôts visés par le raid israélien était en fait vide, après avoir été détruit par un premier raid, également israélien, dans la nuit du 24 au 25 avril 2015.
Les sites prorebelles 7al.me et Souria.net affirment, eux, que cette base était un important site de lancement de missiles Scud, largués sur des régions tenues par les rebelles.
Ce raid intervient après un raid israélien qui avait visé dans la nuit de vendredi à samedi des régions frontalières entre le Liban et la Syrie, dont Kuteïfa. Cette attaque aurait fait une dizaine de morts dans les rangs du Hezbollah.

Par ailleurs, l'armée russe a annoncé hier avoir bombardé la région de Palmyre, un fief en Syrie des jihadistes de l'organisation État islamique (EI), dans un bilan de ses frappes des deux derniers jours. Les avions russes ont détruit une « position défensive » et des « batteries antiaériennes » de l'EI dans la région de Palmyre, selon un communiqué du ministère de la Défense, qui a annoncé le bombardement de 237 cibles « terroristes » en Syrie en deux jours.
Le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, a confirmé les bombardements russes sur la région de Palmyre. Selon lui, ces frappes ont touché la célèbre cité antique, classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. M. Abdel Rahmane n'a pas pu donner plus de détails sur Palmyre, mais a indiqué que, dans cette même province centrale de Homs, des frappes vraisemblablement russes avaient fait au moins 10 morts et des blessés à al-Qaryataïn, une ville sous contrôle de l'EI. De son côté, le directeur des antiquités et des musées en Syrie Maamoun Abdulkarim a dit à l'AFP ne pas disposer d'informations concernant des raids russes à Palmyre.

Et à Salma, localité de la province de Lattaquié déjà bombardée à plusieurs reprises par l'aviation russe, Moscou a affirmé avoir touché un poste de commandement du Front al-Nosra, la branche syrienne d'el-Qaëda, qui servait notamment à perturber les communications radio des forces gouvernementales.

Haut de page