Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Arabie saoudite a un déficit budgétaire de 110 milliards de dollars ! (Irib)

par Irib 8 Novembre 2015, 18:57 Arabie Saoudite Crise Economie

L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's (S&P) a fait part d’un déficit budgétaire saoudien de 110 milliards de dollars pour 2015, selon le site d’information yéménite « Saada Press ».

« Vu la dépendance du budget saoudien vis-à-vis des revenus pétroliers, et en raison de la chute des prix du pétrole, l’Arabie saoudite aura des déficits budgétaires pour des années consécutives et elle a enregistré un déficit budgétaire de 110 milliards de dollars pour 2015 », écrit-il. L’Arabie saoudite, la plus grande économie arabe et le plus grand exportateur du pétrole dans le monde, est confrontée à un déficit budgétaire sans précédent, à la suite de la baisse à 50% des prix du pétrole. Jusqu’ici, elle a couvert cette fissure grâce à ses grandes réserves financières. Le Fonds monétaire internationale avait déjà prévu que le déficit budgétaire de Riyad pourrait s’élever à 130 milliards de dollars. L'Arabie Saoudite a enregistré un déficit budgétaire de 17 milliards de $ l'année dernière pour la première fois depuis 2009. Dans l'année à venir, on s'attend à un déficit de plus de 130 milliards de dollars, selon le Fonds monétaire international. S&P a expliqué que le déficit budgétaire de l'Arabie Saoudite, l'un des tout premiers producteurs mondiaux de pétrole, augmente à 16% du Produit intérieur brut (PIB) en 2015 contre 1,5% en 2014, en raison de la forte chute des prix du pétrole. En février, S&P avait placé la note du royaume sous perspective négative expliquant qu’en raison de sa haute dépendance au pétrole, la situation de ses finances publiques était en train de s'altérer. L'agence de notation se réservait alors la possibilité d'abaisser la note de l'époque (AA-) dans "les deux prochaines années". Entre fin juin 2014 et fin septembre de cette année, le baril de brut a lourdement chuté, passant de 90 dollars à moins de 50 dollars. Depuis mars dernier, l’Arabie saoudite s’est lancée dans une guerre très coûteuse au Yémen et en formant une coalition avec certains pays arabes, elle a déclenché la guerre au Yémen. Cette guerre lui a coûté des milliards de dollars, jusqu’ici. L’Arabie saoudite apporte aussi des soutiens d’ordre financier et politique aux groupes terroristes dont Daech et Al-Qaïda en Syrie et en Irak, accordant des dizaines de milliards de dollars à ces groupuscules pour massacrer la population civile dans ces deux pays du Moyen-Orient. Dans le sens de baisser le déficit budgétaire du pays, le ministre saoudien du Pétrole a annoncé, la semaine dernière, avoir l’intention d’augmenter les prix de toutes sortes de combustible, à part l’essence, à l’intérieur du pays. Les citoyens saoudiens, habitués jusqu’ici à consommer du combustible bon marché, devront expérimenter une vie dure.

* Site d'information alternatif iranien

Haut de page