Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La politique étrangère du "chef de guerre" français est-elle schizophrène ?

par SLT 14 Novembre 2015, 08:21 François Hollande France Syrie Yemen Arabie saoudite Politique schizophrene

La politique étrangère du "chef de guerre" français est-elle schizophrène ?

Suite aux attentats à Paris, le président français, chef de guerre en Syrie, a déclaré que les représailles seraient "impitoyables" contre les terroristes. Mais l'on ne peut être que surpris du double visage de la politique française à l'égard des terroristes en Syrie qu'ils soient du front al-Nosra affilié à Al-Quaïda ou de l'Etat islamique sachant qu'à présent ces deux mouvances radicales djihadistes opèrent de concert pour lutter contre les forces syriennes et iraniennes soutenues par la Russie à Alep.


La France comme les Etats-Unis et Israël n'ont jamais bombardé les rebelles terroristes d'Al-Nosra. En 2012, Laurent Fabius déclarait qu'ils faisaient du "bon boulot" contre le régime d'Assad. François Hollande a déclaré lui-même que la France avait livré des armes aux rebelles de l'Armée Syrienne Libre en plein embargo alors que cette mouvance informe est liée à la frange radicale djihadiste et que bon nombre de soldats ont transité par al-Nosra et l'Etat islamique avec armes françaises et bagages.

Enfin concernant l'Etat islamique, qui est financé et soutenu par l'Arabie saoudite, comment comprendre le soutien continu de Paris envers Ryad ? De même la "croisade" effectuée par l'Arabie saoudite au côté d'Al-Nosra et de l'Etat islamique au Yémen n'est-elle pas soutenue par les autorités françaises ? En mai 2015, Mondafrique signalait que les Forces spéciales françaises interviennent au Yémen pour soutenir la coalition saoudo-étatsunienne au Yémen au côté des djihadistes d'Al-Quaïda et de l'Etat islamique. Pendant que le "chef de guerre" français annonçait en septembre 2015 vouloir "neutraliser" Assad allant dans le même sens que les groupes terroristes soutenus par les Etats-Unis et lsraël en Syrie.

Le double jeu de François Hollande en Syrie et au Yémen rend incompréhensible et illisible sa politique internationale dans cette région et affiche au grand jour sa duplicité.
Bien sûr les médias français ou plus exactement les communicants de l'Elysée n'en parlent quasiment pas. Nous avions déjà écrit que la politique de François Hollande exposait la France à un effet boomerang dès juillet 2013.

Haut de page