Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Canada n’est plus un ami spécial d’Israël (Irib)

par Irib 8 Novembre 2015, 07:49 Stephane Dion Canada Israël Politique etrangere Liban

A l’issue de la première réunion du nouveau cabinet canadien, Stéphane Dion, ministre canadien des Affaires étrangères, a fait part de changements importants et majeurs dans l'approche du Canada vis-à-vis du Moyen-Orient. « Le nouveau gouvernement canadien optera pour une nouvelle approche vis-à-vis des évolutions du Moyen-Orient », a explicitement réaffirmé le nouveau ministre canadien des Affaires étrangères qui a ensuite précisé : « Le Canada changera de cap et il se transformera en un médiateur sincère. Ottawa a l’intention de se focaliser sur la promotion du niveau de ses relations avec tous ses partenaires légitimes».
« Israël est un ami, il est un allié, mais pour que nous soyons un allié efficace nous devons aussi renforcer nos relations avec les autres partenaires légitimes dans la région », a déclaré Stéphane Dion.
« Par exemple, nous avons besoin de renforcer nos relations avec le Liban. Pour être utile, vous avez besoin de renforcer vos rapports avec les autres partenaires légitimes et c’est ce que nous allons faire », a-t-il conclu.
Ottawa cherche à être plus équilibré, « plus ouvert » et plus « efficace » dans sa politique étrangère, a-t-il déclaré sur les ondes de Radio-Canada dans une autre interview.
« Prendre uniquement le parti d’Israël, comme les gouvernements précédents sous le Premier ministre Stephen Harper l’ont fait, n’est en fin de compte dans l’intérêt de personne », a-t-il soutenu.
« Nous pouvons dire que les choses qu’Israël veut entendre mais pour être utile à Israël nous devons aussi être utile à d’autres Etats de la région, au Liban, entre autres, avec lequel il devrait établir d’excellentes relations », a-t-il dit.
Ottawa tentera de devenir un intermédiaire honnête dans le Moyen-Orient et cherchera à éviter de transformer Israël en un enjeu partisan, a ajouté Dion.
Le 19 octobre, le parti libéral dirigé Justin Trudeau a remporté les élections nationales, en remplaçant les conservateurs de Stephen Harper, qui avait gouverné le pays pendant près d’une décennie.
Les différentes administrations Harper étaient parmi les fervents partisans d’Israël sur la scène internationale.
Trudeau est considéré comme un ami d’Israël aussi mais tout le monde s’attend à ce qu’il adopte une approche plus équilibrée du conflit israélo-palestinien.
Dans une conversation téléphonique entre Trudeau et le Premier ministre du régime sioniste Benjamin Netanyahu la semaine dernière, le nouveau chef de file canadien a expliqué qu’il y aurait un changement de ton, mais le Canada continuera d’être un ami d’Israël », a déclaré le porte-parole de Trudeau.
Dion, un vétéran de la politique dont les postes précédents ont inclus la direction de l’opposition et le poste de ministre de l’Environnement, est connu comme étant favorable au régime israélien.
« Sur Israël, Dion est en effet un ami », a déclaré Gerald Steinberg, professeur des sciences politiques à l’université israélienne Bar-Ilan et observateur de longue date de la politique canadienne. « Mais il sera également influencé par des voix moins amicales », a-t-il ajouté.

* Site d'information alternatif iranien

Haut de page