Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Netanyahu a gagné face à Obama (Canard Enchaîné)

par Canard Enchaîné 14 Novembre 2015, 17:57 Israël USA Armement Financement Collaboration Colonialisme Articles de Sam La Touch

Netanyahu a gagné face à Obama (Canard Enchaîné)
Netanyahu a gagné face à Obama
Le Canard Enchaîné, le 11.11.15

L'aide militaire US, sous forme de dons, est considérable. Le Pentagone en a évalué le coût depuis 1949...

La préparation de la rencontre du 9 novembre, à la Maison-Blanche, entre ces deux dirigeants d'Etats alliés n'a pas, semble-t-il, duré trop longtemps. "Elle a retenu toute l'attention du cabinet de Laurent Fabius, affirme un diplomate. Comme chacun le sait, cette équipe est plus sensible aux positions israéliennes, notamment sur le nucléaire iranien, qu'à celle de Barack Obama."

De leur côté, des officiers français en poste aux Etats-Unis ont eux aussi cherché, en simples professionnels, à connaître les décisions officielles ou secrètes qui pourraient être prises à Washington, après les échanges Obama-Netanyahou.

"Ils sont alliés et se détestent, si l'on veut rester courtois, s'amuse un vieux routier du Quai d'Orsay. En réalité ils éprouvent une véritable aversion l'un pour l'autre mais, à la fin, c'est Netanyahou qui gagne..." Exact : Obama, qui s'était engagé à résoudre le conflit israélo-palestinien, n'a jamais obtenu la moindre concession de Netanyahou, de ses alliés religieux ou des "faucons" d'extrême droite qui le soutiennent. L'occupation des territoires palestiniens et le développement des colonies israéliennes se poursuivent. Et Obama s'est toujours refusé à faire pression sur Israël avec les moyens financiers et militaires dont il dispose, comme on va le voir.

Un récent succès figure tout de même au bilan de deux mandats du président américain : Netanyahou et le Congrès américain (son allié) ont fait mine d'accepter, non sans grimaces, l'accord nucléaire signé avec l'Iran. En attendant, peut-être, l'élection d'un nouveau venu à la Maison-Blanche, pour renverser la table...

Milliards offerts
Les attachés militaires français ont transmis à Paris plusieurs rapports sur cette "coopération robuste" avec Israël dont se flattent les proches de Barack Obama. L'aide militaire des Etats-Unis - 3.1 milliards de dollars par an - devrait désormais s'élever à 3.6 milliards, voire à 4 milliards, si le vote du Congrès, où les Israéliens disposent d'un lobby très actif, se révélait favorable. Deux précisions: il s'agit de cadeaux, et Israël s'engage à utiliser ces dollars pour s'équiper en armes américaines. Cette règle ne date pas d'hier, elle s'applique depuis 1949. Un rapport du Pentagone permet d'ailleurs de mesurer l'importance de cette générosité exceptionnelle. Daté du 15 juin et remis aux élus du Congrès, ce document officiel précise que - de 1949 à 2014 - l'aide militaire à Israël, sous forme de dons, s'est élevée à 124,3 milliards de dollars "courants" (en clair "hors inflation"). Mais, comme pourrait dire Netanyahou : " Peut encore mieux faire"...

A en croire les informations recueillies par les attachés militaires français, c'est en partie gagné. Les Israéliens pourraient, par exemple, commander 75 F-35, le dernier des avions de combat et non plus 33, ainsi que 6 avions de transport de commandos (cette merveille de technologie vole comme un avion et atterrit comme un hélico). Prévu aussi deux ou trois dizaines de milliers de missiles et de bombes à tout faire. Plus de radars et ces bombes GHU-57 de 15 tonnes qui permettent, en principe d'éventrer des bunkers souterrains.

Comme on s'en doute, les armes se démodent très vite, et elles sont hors de prix. Le GAO américain, l'équivalent de notre Cour des comptes, vient d'évaluer celui du F-35 que huit alliés des Etats-Unis ont déjà commandés. A l'origine, le prix d'un exemplaire de ce bel avion (sans ses armes) ne devait pas dépasser 60 millions de dollars. Les analystes du GAO constatent qu'il en vaut aujourd'hui 160. Et, comme dit l'autre : "Peut encore mieux faire."

Haut de page