Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Richard Black, sénateur US, écrit à Assad pour dénoncer le soutien des Etats-Unis à Al-Quaïda en Syrie et condamner une "guerre d'agression illégale"

par SFP 22 Novembre 2015, 12:37 Richard Black USA Assad Syrie Al-Quaïda Terrorisme Collaboration Impérialisme Articles de Sam La Touch

Un sénateur US déclare : "La guerre en Syrie est une guerre d'agression illégale"
Article originel : U.S. Senator : “War On Syria Was An Unlawful War Of Aggression”
Syrian Free Press

Traduction SLT
Richard Black, sénateur US, écrit à Assad pour dénoncer le soutien des Etats-Unis à Al-Quaïda en Syrie et condamner une "guerre d'agression illégale"

Le président Bachar al-Assad a reçu mardi une lettre du sénateur US de l'État de Virginie, Richard Black, dans lequel il déclare:

"Je suis satisfait par l'intervention des Russes contre les armées d'invasion en Syrie. Grâce à leur soutien, l'armée syrienne a fait des progrès spectaculaires contre les terroristes ".

"Je suis enchanté par la victoire retentissante de la Syrie sur l'Etat islamique à la base aérienne de Kuwairis. Mes compliments vont à ceux qui ont héroïquement sauvé 1.000 soldats syriens courageux d'une mort certaine. Je suis convaincu que beaucoup de ces victoires sont à venir", a ajouté Black.

Le sénateur a affirmé que la guerre contre la Syrie n'a pas été causée par des troubles internes, en déclarant :

"C'était une guerre illégale d'agression par des puissances étrangères afin d'imposer un régime de marionnettes en Syrie. Le général Wesley Clark, ancien commandant suprême des forces alliées en Europe, a révélé que depuis 2001, les puissances occidentales ont élaboré des plans pour renverser la Syrie. Pourtant, après quinze ans, de subversion militaire, l'OTAN, l'Arabie saoudite et le Qatar n'ont toujours pas trouver un seul leader qui bénéficie du soutien populaire au sein du peuple syrien".

"Les puissances étrangères n'ont pas le droit d'annuler des élections légitimes et d'imposer leur volonté au peuple syrien. Seuls les Syriens doivent déterminer leur destin, sans intervention étrangère. Je suis déçu que l'ONU ait fermé les yeux face à l'ingérence illégale dans les affaires intérieures de la Syrie", a-t-il ajouté.

Il a ensuite fait remarquer que

"Avant le début de la guerre, la Syrie avait la plus grande liberté religieuse et qu'il existait une égalité de tous les citoyens quelque soit leur sexe, la plus élevée dans le monde arabe. Beaucoup d'Etatsuniens sont surpris d'apprendre que la Constitution syrienne prévoit des élections libres, la liberté religieuse, les droits des femmes, et la primauté du droit. Avant de critiquer la Syrie, les Etats-Unis pourraient d'abord insister pour que nos alliés - la Jordanie, l'Arabie Saoudite, le Qatar, les Émirats arabes unis et le Koweït - accordent des libertés similaires à leur propre peuple ".

Richard Black a exprimé sa déception quant au fait que les États-Unis ont répondu à l'aide apportée par la Russie à la Syrie par l'envoi de missiles antichar TOW aux terroristes, qui ne ferait que prolonger la guerre, critiquant la folie de l'armement des "bons terroristes" et de soit-disant de reprendre les armes à la source des "mauvais terroristes", ajoutant que le déploiement irresponsable des missiles TOW menace l'aviation dans le monde entier, car ces armes anti-chars ont une longue portée et peuvent cibler et détruire les avions de ligne lors du décollage.

Il a déclaré qu'en tant que sénateur de Virginie, il se sent inquiet parce que ces missiles peuvent trouver leur chemin dans les régions éloignées à proximité des aéroports comme l'aéroport national Reagan et l'aéroport international de Dallas, ajoutant qu'il a transmis ses préoccupations au président étatsunien, Barak Obama.

Black a ensuite fait remarquer que l'organisation terroriste "Jaish al-Fateh", qu'il a appelé par la traduction littérale de son nom "armée de la conquête", a reçu un soutien militaire étatsunien, soulignant que cette organisation terroriste comprend Jabhat al-Nosra qui a prêté serment d'allégeance à Al-Qaïda, ce qui signifie que les Etats-Unis sont en train d'armer la même organisation terroriste responsable de la mort de 3000 Etatsuniens le 11/9, estimant que cela constitue une trahison pour les victimes.

Le sénateur a poursuivi en écrivant qu'il est de plus en plus clair pour les gens que les terroristes en Syrie reçoivent un soutien militaire de la Turquie, de l'Arabie saoudite et du Qatar, qui sont des alliés des États-Unis, et que la Turquie est le bailleur de fonds le plus fidèle de l'Etat islamique (EI) et qu'il représente le principal canal pour l'écoulement des djihadistes, des armes, et du commerce, en ajoutant que la Turquie n'a pas non plus proposé quoique ce soit de significatif auprès de l'alliance luttant contre l'EI en dépit d'en être l'un des membres.

Il a écrit que la Turquie et l'Arabie Saoudite cherchent à imposer une dictature religieuse au peuple syrien, et si elles réussissent alors les chrétiens et les autres minorités seraient assassinés ou vendus en esclavage, et beaucoup de musulmans sunnites et chiites en seraient également victimes.

Mais le sénateur a noté que l'opinion mondiale se tourne contre le terrorisme et leurs partisans, ajoutant

"Le traitement cruel des soldats syriens capturés par des groupes armés est épouvantable. Beaucoup d'Etatsuniens trouvent ce comportement moralement répréhensible de la part de ces soi-disant «modérés» ".

"Je saigne, luttant pour défendre l'honneur de cette nation. Je vais m'opposer au soutien étatsunien favorable aux terroristes, comme "l'armée de la conquête" et l'EI qui menacent la Syrie. Beaucoup de d'habitants de la Virginie se joignent à ma prière pour que l'armée arabe syrienne et ses alliés triomphent des forces du mal, et pour que la paix soit bientôt de retour à la Syrie", a-t-il écrit, en concluant sa lettre par cet ajout :

"Je vous remercie pour la protection de la vie des chrétiens et de tous les gens en Syrie".

Haut de page