Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela: Maduro dénonce à l’ONU la manipulation des droits de l’homme (AVN)

par AVN 21 Novembre 2015, 08:55 Venezuela USA Maduro Denonciation Impérialisme ONU

Le président de la République, Nicolás Maduro, a dénoncé jeudi [12 novembres: ndlr] le fait que le Venezuela est victime d’une campagne internationale de manipulation sur le thème des droits de l’homme pour discréditer le pays.

Lors de son intervention devant le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) au siège de cette organisation à Genève, Suisse, le chef de l’Etat vénézuélien a alerté sur le fait que cette manipulation prétend tenter d’isoler le Venezuela dans le panorama international et de protéger ceux qui conspirent contre les avancées obtenues dans le pays en matière de droits de l’homme depuis 1999, quand la Révolution Bolivarienne a débuté.

« Le Venezuela affronte un harcèlement permanent et la manipulation des droits de l’homme, conçue par les médias, conçue par l’Occident, pour tenter de montrer du doigt notre pays (…) Je dis plus: pour tenter de protéger ceux qui conspirent pour détruire le système de Droits de l’Homme et la démocratie que notre patrie a construite pendant ces 16 dernières années« , a ajouté le Président.

Dans son discours, le Président Maduro a affirmé que ceux qui dirigent cette campagne sont les mêmes que ceux qui ont participé au coup d’Etat de 2002. « Ce sont les mêmes qui cherchent une espèce d’impunité internationale pour pouvoir conspirer, violenter des sociétés entières« , a-t-il dénoncé.

Il a aussi parlé du harcèlement permanent qu’a subi le Venezuela de la part de l’empire états-unien bien avant le coup d’Etat de 2002 qui, a-t-il signalé, fut élaboré et préparé avant l’invasion de l’Irak.

En opposition avec cette campagne internationale, il a souligné que pendant ces 16 dernières années, les Droits de l’Homme ont été respectés dans tous les secteurs de la société vénézuélienne et a évoqué le fait que la Constitution de la République est l’un des instruments légaux reconnus internationalement qui leur consacre, dans son 3° titre, 9 chapitres dans lesquels la protection des droits de la population est définie.

Il a souligné que la Grande Charte nationale définit, pour la première fois de l’histoire, la protection des droits environnementaux et augmente les droits de la population en matière d’éducation, de santé, de logement et de sécurité.

« Un tiers de la Constitution a été rédigée, conçue, avec une structure qui définit de façon importante la construction d’un nouveau pays qui a démarré en 1999. Nous pouvons dire depuis le Venezuela: il valait la peine de concevoir une Constitution qui identifie tous es secteurs sociaux« , a-t-il souligné.

Il a souligné que, depuis le début du processus révolutionnaire au Venezuela, l’être humain est devenu le centre de la construction d’une nouvelle société.

Depuis l’arrivée à la Présidence du leader de la Révolution Bolivarienne, Hugo Chávez, le Venezuela a engagé des politiques d’augmentation de l’investissement social, ce qui a permis d’assumer les droits de l’homme de la grande majorité des citoyens qui était exclue par les gouvernements antérieurs. Des domaines tels que l’éducation, la santé, l’alimentation, le logement ou la culture ont été redressés par le Gouvernement Bolivarien.

commentaires

Haut de page