Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux "Etats-Unis de l'amnésie", Obama se moque de Poutine sur son action dans le conflit syrien

par ICH 6 Décembre 2015, 17:02 Obama Syrie Poutine Afghanistan Railleries Articles de Sam La Touch

Aux "Etats-Unis de l'amnésie", Obama se moque de Poutine sur son action dans le conflit syrien

Le président Obama a raillé le président russe Vladimir Poutine pour ne pas avoir réglé le problème de la Syrie au cours du mois passé et l'a réprimandé à propos du bourbier afghan dans lequel s'est enlisé Moscou dans les années 1980. Cette attitude d'Obama montre que soit il n'a pas conscience des effets de sa propres action politique soit il n'a pas le sens de l'ironie étant donné les mésaventures étatsuniennes dans ces deux pays.



Les remarques du président Barack Obama au sujet de l'intervention du président russe Vladimir Poutine dans le conflit en Syrie étaient remarquablement ironiques : "Les Russes sont maintenant là depuis plusieurs semaines, plus d'un mois, et je pense que les journalistes impartiaux qui ont examiné la situation pourront dire que le situation n'a pas changé de manière significative".

"Dans l'intervalle, la Russie a perdu un avion de ligne commerciale. Vous avez vu un autre avion de chasse abattu. Il y a eu des pertes en termes de personnel russe. Et je pense que M. Poutine comprend, à l'instar de l'Afghanistan relativement récent dans sa mémoire, que se retrouver tout simplement embourbé dans un conflit civil n'est sans doute pas le résultat qu'il recherche."

Dans ces remarques faites mardi à Paris, Obama a examiné les effets délétères de la politique étrangère russe, mais pas la sienne. "Avec l'Afghanistan récemment en mémoire", a déclaré le président étatsunien, faisant sans doute référence à l'intervention russe qui a pris fin en 1989 - et non à l'intervention étatsunienne en cours depuis actuellement plus de 14 ans dans le même pays.

Obama peut bien voir la paille dans l'oeil de Poutine, mais pas la poutre qui est dans le sien. Et il n'a rien dit non plus sur le rôle étatsunien dans le soutien initial au mouvement des djihadistes islamiques dans les années 1980 par le financement et l'armement des moudjahidines afghans afin d'affaiblir les Russes...

Gore Vidal a appelé les Etats-Unis (USA) les "Etats-Unis de l'Amnésie" (United States of Amnesia) - mais on devrait plutôt les appeler les "Etats-Unis de l'amnésie sélective" (USSA : United States of Selective Amnesia).

Source :
- ICH Obama Taunts Putin over Syria

commentaires

Haut de page